On ne présente plus Martin Cauchon, ex-ministre de la Justice. L’avocat a quitté les bureaux de Gowlings en février dernier pour rejoindre ceux d’Heenan Blaikie.

Chaque action doit s’appuyer sur une vision, croit Martin Cauchon
Chaque action doit s’appuyer sur une vision, croit Martin Cauchon
Barreau 1985, et figure politique controversée pour ses prises de position tranchées en faveur du mariage homosexuel ou de la légalisation du cannabis, a tenu un discours engagé face à l’assemblée de juristes venue l’écouter.

Même s’il reconnaît que le Parti Libéral n’a pas une côte de popularité ascendante en ce moment- « nous avons encore du travail à faire », reconnaît-il, il souhaite éveiller les consciences sur l’importance des valeurs à chérir, et des attitudes à adopter.

Tant du côté des politiques, que des juristes.

« Chaque action doit s’appuyer sur une culture, une vision.»

Déplorant le volte-face d’Harper en Chine ou la disparition progressive de la classe moyenne, il s’interroge : « où est le Canada qui nous procurait tant de fierté ? »

Selon lui, le gouvernement actuel mise sur la division.

Pour appuyer son propos, il cite les récents évènements, qui ont secoué la scène socio-politique, autour des requêtes des environnementalistes pour le Traité de Tokyo ou le débat sur l’information recueillie par le registre des armes à feu au Québec.

« Il faut revenir au temps où les canadiens inspiraient le respect, où le Canada voulait dire médiation », assure-t-il.

Pour cela, il faut savoir se montrer ouvert et flexible. Mieux se former. Adopter un seul mot d’ordre : le partenariat.

« Ce que les conservateurs sont incapables de faire », ajoute-t-il.

Selon lui, pour reconquérir le Canada, et conquérir le monde, il faut privilégier la passion à l’agression.

« Le gouvernement en place devrait se concentrer sur une seule chose : élever le niveau de vie de chaque canadien. »

Pressé, parce qu’il a un avion à prendre pour Ottawa, Me Martin Cauchon traverse la salle en serrant quelques mains.

Avocat oui, mais homme politique avant tout.