L'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales du Québec s'est dite « très satisfaite » de cette annonce qui répond à ses demandes, selon son président, Me Christian Leblanc.
L'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales du Québec s'est dite « très satisfaite » de cette annonce qui répond à ses demandes, selon son président, Me Christian Leblanc.
Des effectifs de soutien seront appelés en renfort, un centre de recherche centralisé, dans lequel travailleront 85 recherchistes au lieu de 7 actuellement sera mis sur pied et des budgets seront débloqués pour la formation continue.

Au total, 22 millions $ seront investis pour mettre en oeuvre cette initiative.

« J'ai l'espoir qu'avec ces mesures, on assiste à un nouveau jour », s'est réjoui le ministre de la Justice.

L'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales du Québec s'est dite « très satisfaite » de cette annonce qui répond à ses demandes, selon son président, Me Christian Leblanc.

Le ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier, a annoncé lundi une série de mesures qui visent à améliorer les conditions de travail des procureurs de la Couronne.
Le ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier, a annoncé lundi une série de mesures qui visent à améliorer les conditions de travail des procureurs de la Couronne.
« En faisant en sorte d'embaucher des gens dont le secrétariat est la spécialité, ça libère les procureurs et ça leur permet de se consacrer à leurs dossiers, aux victimes et aux témoins. Tout le monde y gagne », a-t-il déclaré.

Le conflit avec les procureurs de la Couronne avait forcé le gouvernement Charest à adopter une loi spéciale de retour au travail en février 2011 à la suite d’une grève des procureurs. Le manque de ressources et les salaires étaient au cœur du litige.

La mésentente s’est réglée l’automne dernier avec une entente conclue entre les deux parties.