En vertu d'une injonction, les étudiants en droit de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) pouvaient retourner en classe à compter de mercredi matin.

Vers 9h30, quelques centaines d'étudiants se sont introduits à l'intérieur du pavillon Judith-Jasmin de l'UQÀM.

La Coalition large de l'association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) a annoncé sur son compte Twitter un peu après 10 h que les cours de droit avaient été suspendus. Mais l'information a été démentie par la direction de l'université.

« Nous sommes en train de faire le décompte pour voir quels cours ont pu se tenir et quels autres ont dû être annulés », a précisé vers 10h45 Jenny Desrochers, la directrice des communications de l'UQÀM.

« Médias délateurs », ont scandé les protestataires à l'intérieur de l'UQÀM. Selon plusieurs témoins sur place, un journaliste aurait même été pris à partie par les manifestants. On lui aurait arraché sa carte de presse au cou.

Vers 10h20, le groupe a quitté l'université pour poursuivre sa marche sur le boulevard De Maisonneuve en direction ouest.

Parallèlement à la manifestation, la police aurait reçu des appels d'urgence provenant de l'intérieur de l'UQAM. On rapporte plusieurs dommages. Les policiers se sont rendus sur place pour faire des vérifications, selon le SPVM.