Me Carole Fortier a rejoint De Grandpré Joli-cœur le 5 mars dernier. Depuis, elle est très occupée.

La preuve : lorsqu’on l’appelle, elle est en plein closing.

Carole Fortier quitte la pratique solo pour se consacrer pleinement au droit corporatif et transactionnel
Carole Fortier quitte la pratique solo pour se consacrer pleinement au droit corporatif et transactionnel
« J’ai quitté la pratique solo parce que cela va me permettre de me consacrer exclusivement au droit corporatif et transactionnel, plutôt que de m’occuper de dossiers de litiges. Là, je suis en pleine transaction d’acquisition d’actions », dit l’avocate, qui a fermé son propre cabinet, à l’annonce de sa nomination.

Elle qui se dit plus « de la culture de petit bureau », est absolument ravie de rejoindre le cabinet.

« On génère plus d’activités ici qu’en solo », ajoute-elle.

Le droit des affaires, c’est sa spécialité. Depuis plus de 25 ans, elle a collaboré avec de multiples propriétaires d’entreprises, certains dans le secteur de l’aéronautique.

Elle a notamment travaillé sur un dossier d’envergure : l’acquisition par le Groupe DCM de la société Aerospace Welding Inc., à Blainville.

Négociation, préparation, révision de la documentation juridique, et communication : elle a agi à titre de « coordinatrice de l’ensemble des transactions », explique-t-elle.

« J’étais le pivot, et je représentais l’acheteur. À ce titre-là, j’ai préparé- entre autres- l’offre d’achat, le contrat d’achat, effectué la transmission des documents entre les divers intervenants, préparé les annexes, communiqué avec le procureur des vendeurs, etc. »

Cette transaction, qui a duré plus d’une année, a eu lieu avant qu’elle ne rejoigne le cabinet De Grandpré Joli-cœur.

« L’avenir est prometteur, j’espère devenir meilleure dans ce que je fais, voir les clients affluer et me faire confiance. Chez De Grandpré, il y a une belle équipe, ce sont tous des professionnels proches de leurs clients. Ils ne sont pas considérés ici comme des numéros.»