Lors d’une cérémonie qui se déroulera le 7 juin prochain à l’hôtel du parlement, Jean-Louis Baudouin et Bartha Maria Knoppers qui enseignent à la Faculté de droit de l'UdM recevront l'Ordre national québécois.

Jean-Louis Baudouin sera nommé grand officier
Jean-Louis Baudouin sera nommé grand officier
Jean-Louis Baudouin sera sacré grand officier, distinction la plus élevée des trois grades de l’Ordre national du Québec. Le juriste est récompensé pour sa contribution à l’avancement du droit, notamment de par son implication sur des thèmes juridiques et bioéthiques liés à l'actualité.

Selon la Faculté de droit, "il demeure l’un des auteurs les plus lus par les étudiants et les plus cités devant les instances judiciaires, tant québécoises que nationales." Il a par ailleurs participé à la révision du Code civil du Québec.

Me Baudouin a enseigné le droit des obligations, la responsabilité civile, le droit médical et la bioéthique à l'UdM, puis il a été nommé juge à la Cour d'appel du Québec de 1989 à 2009. Aujourd’hui, il est associé du cabinet Fasken Martineau à Montréal, où il pratique notamment en litiges et résolution de conflits, droit du travail et de l'emploi, droits de la personne et responsabilité du fabricant.

Bartha Maria Knoppers deviendra officière de l’Ordre
Bartha Maria Knoppers deviendra officière de l’Ordre
Lors de cette même cérémonie, Madame Bartha Maria Knoppers, longtemps professeure à la Faculté de droit et encore professeure et chercheure associée à la Faculté et au CRDP, sera également nommée officière de l’Ordre.

Autorité internationale en matière d’éthique et de droit dans les domaines de la génétique et de la génomique, la professeure Knoppers est maintenant rattachée à la Faculté de médecine de l’Université McGill, où elle dirige le Centre de Génomique et Politiques.

Depuis des années, elle s'intéresse à des sujets tels que les biobanques, les cellules souches, le clonage, les biotechnologies humaines, la recherche en génétique des populations, la reproduction assistée, le dépistage néonatal, la pharmacogénomique, les maladies rares et le devenir de la santé publique.