"Lorsque l’on se lance en solo et que l’on travaille de chez soi, dit Jay Fleischman, avocat new-yorkais, spécialiste des faillites et consultant en marketing juridique, on croit d’abord à une liberté sans fin."

Liberté de ne pas prendre de douche le matin, de ne pas enfiler de chaussures, de parler avec ses clients directement de son salon. Autrement dit : ça a l’air vraiment cool.

Mais…

Mais, explique-t-il sur le blog The Inspired solo, la liberté apparente peut rapidement virer à l’enfer sur terre.

Dossiers qui débordent sur la table où l’on mange, papiers officiels qui se mélangent au tas de linge sale sur le canapé, difficultés à établir une frontière entre vie professionnelle et vie personnel…

Travailler à domicile, c’est bien. À condition de s’organiser un peu avant de déballer tous vos dossiers sur la table du salon.

Voici ses 5 conseils :

1. Un espace organisé

Définissez votre espace de travail, maximiserz sa praticité. Il vous faut un bureau réel, rangé, organisé.

Tout ce dont vous avez besoin, doit se trouver à portée de main, sans que cela ait l’air d’un chaos sans nom.


Vous n’avez pas de temps à perdre à chercher partout le papier qui vous manque, dans chacune des pièces de votre maison.

2. Un bureau fonctionnel

Connexion téléphonique, connexion internet, prises électriques qui fonctionnent, c’est bête à dire mais tout doit se montrer sans faille.

Le moindre problème peut vite rendre fou et vous ralentir dans votre travail.

3. Un lieu proprement agencé

Les clients ne viendront pas ici, certes. Mais croyez-le ou non, le désordre empêche de se concentrer.

Première règle: il faut définir un espace de travail
Première règle: il faut définir un espace de travail
Aussi, l'autre raison essentielle de délimiter un espace propre et présentable, est… Skype.

Vous allez être amené à passer des appels vidéo sur Skype, avec vos clients ou certains collègues. Voulez-vous vraiment qu’ils voient un amas de papiers en désordre en arrière plan ?

4. Une chaise confortable

Pourquoi travailler sur une chaise de cuisine ou un vieux tabouret ? Il y a encore trop d’avocats solo qui négligent cet aspect essentiel.

Déjà, vous ne voulez pas vous ruiner le dos. Ensuite, se sentir à l’aise augmente la productivité.

5. Une frontière bien définie

On vous l’accorde : ce n’est pas facile de bien faire la part des choses et de séparer travail et maison, lorsque les deux se font au même endroit.

Pourtant, il s’agit là d’un point essentiel.

Traitez le travail comme le travail. Ce n’est pas les vacances. Mais ne mélangez pas tout.

Une fois la journée terminée, vos dossiers n’ont rien à faire avec vos factures personnelles, vos travaux ne doivent pas terminer sur la table de chevet. Pas de confusion !

La paperasse professionnelle doit demeurer dans votre espace de travail, un point c’est tout.

Ainsi, la transition de votre moi avocat à… votre moi réel, se fera sans accroche ni tracas.