Moins de dix jours après avoir obtenu la Médaille du Barreau, Me Renée Dupuis vient de se voir attribuer un doctorat en droit honoris causa de l'Université Laval.

"Une marque de reconnaissance exceptionnelle pour cette femme qui l’est tout autant", indique le site de l'Université au sujet de l'avocate, qui est aussi essayiste et vice présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

Après la médaille du Barreau au début du mois, Me Dupuis vient de recevoir un doctorat en droit honoris causa de l'Université Laval
Après la médaille du Barreau au début du mois, Me Dupuis vient de recevoir un doctorat en droit honoris causa de l'Université Laval
Dès ses débuts, elle s'est spécialisée en droit des Autochtones, un domaine de pratique peu développé à l'époque. Elle conjugue alors parcours professionnel et engagement personnel en faveur de l’égalité des personnes et d’une justice sociale au bénéfice des Autochtones.

Droit des Autochtones

Admis au Barreau en 1973, elle a pris en charge des dossiers la conduisant à prendre fait et cause pour différentes communautés, tels les Innus, les Attikameks ou les Algonquins, sur des questions aussi diverses que les droits de chasse, les revendications territoriales ou encore les pourparlers
constitutionnels.

Son expertise l'a notamment menée à prendre part aux travaux de la Commission royale sur les peuples autochtones - Commission Dussault-Erasmus - et à devenir membre du Comité de révision de la Loi canadienne sur les droits de la personne et de la Commission des revendications des Indiens.

Son engagement pour les droits et libertés de la personne l’a également conduite à s’intéresser à la situation juridique des femmes, par le biais de travaux sur la discrimination et le harcèlement sexuel. D'autre part, elle a appuyé des projets et des initiatives favorables à la cause des femmes.

Saluer une juriste

Pour toutes ces raisons, l'université Laval a souhaité lui remettre cette distinction afin de saluer "une juriste qui par son action et ses travaux, a grandement contribué au développement du droit des Autochtones et à la promotion de la justice sociale.

Et c'est le 17 juin dernier, lors de la cérémonie de Collation des grades des étudiants en droit, que cette ancienne licenciée en droit de l'Université Laval a reçu sa distinction. De ce fait, Me Dupuis a prononcé un discours, revenant sur son cheminement professionnel et sur les difficultés rencontrées à l'époque où elle a démarré sa carrière d'avocate.

Elle a ponctué son allocution par des remerciements adressés "à l’endroit des personnes qui ont, depuis ma toute petite enfance, su voir le potentiel humain que je portais, et à l’endroit des personnes qui sont à l’origine de cette importante distinction qui m’est décernée aujourd’hui. (...) je veux donc partager la joie que me procure l’attribution de ce Doctorat honoris causa avec Pierre Morency, l’homme avec qui je suis engagée dans un périple commun, et Catherine et Clara, nos deux filles, dont la présence dans ma vie est un encouragement constant à continuer de travailler à l’avènement d’un monde plus juste."