Les fautes reprochées à Nathalie Champagne remontent aux années scolaires 2007-2008 et 2008-2009, alors qu’elle travaillait à l'École secondaire catholique Monseigneur-de-Charbonnel.

À une occasion, rapporte le Comité de discipline de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario (OEEO), elle a invité chez elle l'adolescent, lui a servi de l'alcool et lui a fait une fellation.

À une autre occasion, précisent les allégations contenues dans l'avis d'audience de l'Ordre, l'enseignante a eu une relation sexuelle avec l'élève, laquelle a été retransmise par une caméra web à deux amis de l'élève, afin qu'ils puissent regarder. L’enseignante a aussi invité l'un d'eux à se masturber.

Le porte-parole de l'Ordre, Brian Jamieson, a indiqué que Nathalie Champagne a été reconnue coupable de toutes les allégations qui ont été mentionnées sur l'avis d'audience du comité de discipline, et que son certificat d'enseignement en Ontario a été révoqué. La décision du comité de discipline de l'OEEO a été rendue mercredi.

Nathalie Champagne a obtenu un diplôme en arts de l'Université Laval, en 2001, et en enseignement de l'Université d'Ottawa, en 2008.