Rob Seidel, fébrile à l'idée de la fusion avec Davison Worden Mather
Rob Seidel, fébrile à l'idée de la fusion avec Davison Worden Mather
La marche de Mendelssohn en moins, le bureau de Davis à Calgary vient de fusionner ses effectifs avec ceux de Davison Worden Mather, également installé dans la capitale de l'Alberta.

Les deux bureaux n'en forment désormais plus qu'un, depuis le 1er juillet 2012, et porte le nom de Davis s.e.n.c.r.l.

"Nous sommes fébriles à l’idée de joindre nos forces à celles de l’équipe de Davison Worden Mather", a commenté Rob Seidel, associé directeur national de Davis.

"Dans l’Ouest canadien, les investissements se font de plus en plus dans le domaine de l’énergie ; en combinant notre expérience et notre savoir respectifs dans des secteurs clés, notamment celui du pétrole et du gaz naturel, nous consolidons notre capacité à offrir les services de qualité", a ajouté l'associé directeur.

Pour Brian Davison, ce fut une bonne décision
Pour Brian Davison, ce fut une bonne décision
La fusion fera grimper le nombre d'avocats à 50 avocats, couvrant 25 champs d'expertise au total, que ce soit dans les valeurs mobilières et le financement d’entreprises, le droit corporatif et commercial, les fusions et acquisitions, le litige et les transactions internationales.

"C’est une bonne décision pour nous. Celle-ci nous permet d’augmenter nos capacités à offrir à nos clients des services de qualité ainsi que la possibilité d’accéder à d’autres juridictions comme l’Asie" a déclaré de son côté Brian Davison, ex-associé de Davison Worden Mather et nouvel associé de Davis.