« J’ai toujours aimé cela, pogner des bandits. C’est comme une grande partie d’échecs. Ce sont des gens extrêmement intelligents et cela me fascine », dit d’entrée de jeu André Lepage, associé principal du bureau montréalais de Navigant, qui fête cette année son cinquième anniversaire à Montréal.

André Lepage a toujours aimé pogner les bandits
André Lepage a toujours aimé pogner les bandits
Traquer les fraudeurs ?

Une passion et une vocation pour ce comptable professionnel agréé, cet "CA.EJC", expert en enquêtes et juricomptabilité, et examinateur agréé en matière de fraude (CFE).

Lui, qui cumule 25 années d’expérience en juricomptabilité, a également œuvré, durant presque dix ans, comme directeur des enquêtes spéciales au sein des services de la Vérification interne et de la Police de l’un des chemins de fer nationaux du Canada.

« La première chose qu’un fraudeur va te voler, c’est ta confiance », dit-il, en fin connaisseur.

Quand enquête policière et comptabilité font bon ménage

Aujourd’hui, Navigant est le plus grand cabinet spécialisé en matière de services-conseils en juricomptabilité au Québec, au Canada, et dans le monde. André Lepage et ses quatre associés,Jonathan Allard, Alain Lajoie, Paul Levine, Richard Forand, traquent les criminels financiers modernes. Ils formeraient presque la bande des Incorruptibles!

Jonathan Allard, un des quatre associés d'André Lepage
Jonathan Allard, un des quatre associés d'André Lepage
« Notre force c’est que l’on est des vieux de la vieille, des pionniers, indépendants », dit André Lepage, fréquemment amené à interroger suspects et témoins ou témoigner devant les tribunaux criminels et civils.

Leurs activités se divisent ainsi en deux parties. D’un côté, ils offrent des services de quantification de préjudices économiques dans le cadre d’un litige ou d’une réclamation d’assurance: détermination de montants de dommages et intérêts, évaluation d’entreprises, vol de propriété intellectuelle, négligence professionnelle, et bien d’autres.

De l’autre, ils offrent des services d’enquêtes sur des soupçons ou des allégations d’irrégularités ou de fraudes: détournements de fonds, pots-de-vin, factures fictives, conformité aux règlements, crimes informatiques, falsification de documents.

Alain Lajoie associé chez Navigant
Alain Lajoie associé chez Navigant
« La juricomptabilité, c’est l’utilisation de l’expertise comptable à des fins judiciaires, donc on peut intervenir autant dans des dossiers de nature civile que criminelle, explique-t-il. Souvent, les clients ne nous font pas intervenir assez tôt dans le processus. Nous devrions intervenir au tout début, dès qu’il y a allégation ou soupçon.»

Parmi leurs clients, on retrouve des cabinets d’avocats. Comme BLG, Norton Rose, Gowlings. Une collaboration qui se passe extrêmement bien, selon lui. « On assiste les juristes tout au long des procédures et des litiges autant pour les aider à développer une stratégie qu’à produire un rapport d’expert.»

Ainsi, aussi bien des avocats externes, qui représentent des entreprises ou divers organismes, que des avocats internes, des contentieux des affaires juridiques internes, font appel à eux.

Ils collaborent également avec des sociétés privées ou publiques, des organismes de réglementation, des compagnies d’assurance, des municipalités, des institutions financières, des corps policiers, ou des ministères et organismes gouvernementaux.

Paul Levine, associé d'André Lepage
Paul Levine, associé d'André Lepage
Ce qui est attrayant pour les avocats ?

« Ils sont sûrs qu’avec nous, il ne sera pas question de conflits d’intérêt ou d’affaires.» Des problèmes qui peuvent se retrouver, selon lui, dans des cabinets offrant des services de vérification des états financiers.

« Lorsqu’on est vérificateur, on ne peut pas commencer à enquêter et vérifier des états financiers pour lesquels on a émis une bonne opinion. Tu ne peux pas faire quelque chose, puis après cela te vérifier », explique-t-il.

Une famille de cœur

L’affaire Norbourg, la Commission Gomery, la Commission Oliphant, des dossiers des compteurs d’eau pour le vérificateur général de la Ville de Montréal: autant de gros mandats dans lesquels il a été impliqué.

Richard Forand, également associé
Richard Forand, également associé
« Les mandats de commission d’enquêtes ont été mes plus grands défis, confie celui qui pilote les dossiers, et je crois que ce qui a fait le succès de Navigant, c’est la qualité et l’expérience de ses professionnels. Ici l’esprit d’équipe est très fort, nous sommes une famille. »

Une famille de cœur, qui regroupe 70 professionnels au Canada, et plus de 2000 dans 40 villes en Amérique du Nord, en Asie, en Europe, et au Royaume-Uni, et pour laquelle André Lepage a lâché, en 1995, arme de service, badge et menottes.

À 56 ans, ce trompettiste et amateur de balades en forêt, ne pense pas une seule seconde à la retraite, même si sa famille, de sang, tient une place essentielle dans sa vie. « J’ai trop de plaisir et une grande satisfaction au niveau de ma carrière, de mon travail, en équipe, auprès de mes associés et collègues », dit-il.

Et d’après la recrudescence des crimes financiers, gageons qu’il a encore de belles années d’enquêtes et de traques devant lui… « Il y a de plus en plus de fraudes financières, explique-t-il, des stratagèmes à la Ponzi comme dans l’affaire Earl Jones.» Mais aussi de plus en plus de détection, de prévention, d’enquêtes sur les crimes aux cols blancs.

Et des peines de plus en plus lourdes pour les fraudeurs...

LA FRAUDE selon André Lepage

Quelques chiffres

  • Les impacts financiers de la fraude au Canada atteignent 25 a 30 milliards de dollars, soit 34% de la dette cumulée au Québec et 3,24% du PIB du pays.
  • 50% des fraudes sont perpétrées contre les sociétés commerciales.
  • Le vol d’identité représente plus de 40% des crimes dénoncés envers les consommateurs.
Que faire en cas de fraude ?

  1. Éviter toute panique: des actions rapides pourraient être nuisibles;
  2. Effectuer une évaluation préliminaire de la situation: recherche de la preuve, discrétion;
  3. Limiter le nombre d’intervenants: contrôle de l’information;
  4. Créer un comité d’évènement: établir les rôles et responsabilités;
  5. Déterminer un plan d’enquête et le mettre a exécution.
Comment limiter les risques de fraude ?

  1. Faire de l’éthique une part essentielle de la culture d’entreprise;
  2. Mettre en place une politique sur les fraudes et autres pratiques illicites;
  3. Mettre en place des systèmes de contrôles internes efficaces et opérants;
  4. Vérifier les antécédents pour les nouveaux employés;
  5. Surveiller les lieux de travail.