1. Concentrez-vous sur vos clients actuels

Bien sûr que multiplier les conférences, participer à des programmes, améliorer votre site web, poster des commentaires sur des blogs, se rendre à des cocktails, s’inscrire sur LinkedIn, c’est bien.

Il faut vous bouger : sortir, parler, rencontrer du monde.

C’est en étant visible que vous multiplierez les interactions, et agrandirez votre réseau professionnel.

Comment débusquer de nouveaux clients ? En offrant des services de qualité
Comment débusquer de nouveaux clients ? En offrant des services de qualité
Toutefois, les chances de générer de nouvelles affaires à partir de ce terreau-là ne sont pas si élevées que l’on croit, indique le site de l’American Bar Association.

En effet, selon Susan Hackett, ex-vice-présidente et avocate principale de l’Association of Corporate Counsel, les nouveaux business ne viennent majoritairement que d’une chose : le bouche-à-oreille.

C’est parce que vos clients actuels vont dire du bien de vous à d’autres clients (potentiels), que vous générerez de nouvelles affaires.

Et cela fait toute la différence entre un bon avocat, et un bon avocat dont « on a entendu parler ».

Donc, le choix le plus judicieux que vous puissiez faire est de vous investir dans l’amélioration de vos services actuels, et de contenter au mieux votre clientèle.

2. Gardez à l’esprit que vos clients parlent de vous

Oui, dans les couloirs de leur compagnie, les conseillers juridiques s’en donnent à cœur joie pour parler de leurs expériences avec tel cabinet ou tel avocat externe.

Et pas que dans les couloirs.

Ils en parlent au téléphone, par courriel, lors des cocktails, dans les salles de réunion.

La vérité, c’est qu’ils vous jugent, jaugent, vous réfèrent et vous bâtissent une réputation en aussi peu de temps qu’il n’en faut pour le dire.

De plus, lorsqu’ils vous recommandent à leurs collègues, ils y attachent personnellement leur propre nom, leur crédibilité, leur compagnie.

Inutile donc de vous expliquer l’importance capitale de vous faire un (beau) nom auprès d’eux.

3. Cherchez constamment à vous améliorer

Si vous voulez qu’ils chantent vos louanges, vous devez savoir ce que vos clients pensent de vous. N’hésitez donc pas à leur demander ce que vous pouvez faire pour améliorer votre collaboration.

Oui, c’est dur. Surtout lorsque l’on sait que la plupart d’entre n’y voit pas l’utilité, ou trouve cela carrément anti-professionnel.

Et pourtant ! N’est-ce pas essentiel de disposer des clés pour devenir meilleur que le voisin ? Pour se distinguer sur un marché ultra compétitif ?

Plutôt que de vous éparpiller n’importe comment, auprès de gens qui ne vous connaissent ni d’Ève ni d’Adam, consolidez donc vos relations existantes.

Ce qu’il vous faut retenir est simple: offrez un service de qualité. Restez à l’écoute des critiques. Cherchez sans cesse à vous améliorer.