Étonnamment, les meilleures vidéos seront celles où vous ne parlerez ni de votre pratique, ni de la loi, indique Attorney at work.

Pas convaincus ? Et pourtant…

1- Ne parlez pas de vous

Vous voulez réussir ? Ne parlez pas de vous, mais offrez plutôt au client de l'information utile sur la façon dont vous allez résoudre son problème
Vous voulez réussir ? Ne parlez pas de vous, mais offrez plutôt au client de l'information utile sur la façon dont vous allez résoudre son problème
La plupart d’entre vous pensent encore qu’une bonne vidéo est une vidéo où l’on vous entend énumérer vos titres et diplômes, et compter vos années d’expérience.

Vous êtes convaincus que face à ce marketing aux allures de grand déballage auto satisfait, le client aura envie de décrocher son téléphone et de vous appeler.

Sauf que non.

Vous l’aurez compris : à l’heure du tout numérique, ce type de communication est désuet. Votre message doit être véhiculé d’une tout autre façon.

Rappelez-vous d’abord que le client n’en a rien à faire de savoir dans quelle faculté de droit vous avez obtenu votre diplôme. Ce n’est pas cela qui va résoudre son problème juridique.

Vous êtes un expert ? Bien. Le client ne vous considérera comme tel que si vous êtes en mesure de lui apporter les réponses qu’il souhaite.

Oubliez donc votre bio et offrez lui de l’information utile sur la façon dont vous allez résoudre son problème.

Et puis admettons que vous voulez acheter une auto.

Cela vous intéresse-t-il vraiment de savoir que le vendeur a vendu 30 autos le mois dernier ? Ou les raisons qui l’ont poussées à choisir ce métier ?

Non ?

Même chose pour votre client.

2- Ne parlez pas de droit

Plusieurs raisons à cela.

Ne parlez pas de droit!
Ne parlez pas de droit!
D’abord, parce que vous ne voulez pas établir une morne relation avocat/client avec l’internaute qui cliquera sur votre vidéo.

Ensuite, parce que vous ne souhaitez pas que le dit internaute interprète mal l’un de vos propos, le déforme, ou ne pipe mot à votre charabia juridique.

Enfin, parce que ce que vous direz pourrait être caduque dans une semaine, un mois, une année. Et que dans une semaine, un mois ou une année, d’autres internautes seront également à la recherche d’un avocat.

Rappelez-vous alors : en aucun cas, vous ne devez jamais fournir une information juridique ou discuter d’une loi spécifique sans avertir préalablement l’internaute d’un « Prière de ne pas se fier à cette information sans avoir d'abord obtenu un avis juridique. »

Il s’agit d’une façon responsable de présenter l’information au grand public, et de vous conformer aux règles d’éthique inhérentes à votre profession.