« Les enjeux majeurs de la campagne, selon moi, sont l’éthique et l’emploi, la santé et l’éducation », explique Me Massé.
« Les enjeux majeurs de la campagne, selon moi, sont l’éthique et l’emploi, la santé et l’éducation », explique Me Massé.
Avec une famille très impliquée dans la politique, et un père député fédéral au début des années 80, il aurait été difficile à Me Martin Massé de passer à côté de ces élections.

« Pour moi, la politique est un moyen d’implication sociale. Avec la politique, je me sens plus apte à participer à l’amélioration de mon milieu de vie », explique l’avocat, diplômé en stratégie et commerce international.

D’abord attaché politique pour le député Michel Charbonneau ainsi que vice-président de la Chambre de commerce de Montréal, il est ensuite parti travailler cinq ans dans un cabinet d’avocats en Pologne.

Une expérience, en financement puis en développement immobilier commercial, qui lui a ouvert les yeux.

« Le Québec va bien comparé à ailleurs. Ce n’est pas le marasme économique et financier que connaît l’Europe. Je crois que l’on doit maintenir le cap », dit-il.

C’est pour cela qu’il a choisi le PLQ.

« De bonnes décisions économiques et financières ont été prises, et le Plan Nord ouvre des possibilités économiques au Québec. Les jeunes espagnols, à 50% privés d’emplois, aimeraient bien avoir leur Plan Nord ! »

Crédible

Le Parti Libéral, selon lui, a avec lui les succès du passé, mais aussi une vision pour l’avenir.

« Le PLQ est le seul parti qui ait un plan économique crédible, dit-il. On considère qu’une économie prospère rend tout le reste possible. Qu’il faut créer la richesse, avant de la partager. »

Rétablir les finances publiques, améliorer la situation économique du Québec en général : autant de missions pour le parti.

« Les enjeux majeurs de la campagne, selon moi, sont l’éthique et l’emploi, la santé et l’éducation », explique Me Massé.

A 37 ans, et en se présentant à Saint-Jean, il compte bien insuffler de la nouveauté au Comté.

« Le Comté est plus urbain, et il doit s’ouvrir au commerce avec les États-Unis. »

Il est donc important qu’il ait un député qui s’y connaît en commerce international et politique américaine.

« Le Nord-est américain a des joueurs, des institutions, et des entreprises que je connais bien. »

Un atout pour celui qui compte bien remporter les élections.

« J’y vais pour gagner, oui, il n’y a pas de doute ! »

Sondage Express

Pour quel parti politique avez-vous l'intention de voter aux prochaines élections provinciales?





Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 1506)