Joseph Pistone témoignera à la commission Charbonneau la semaine prochaine
Joseph Pistone témoignera à la commission Charbonneau la semaine prochaine
L'homme derrière ce pseudonyme, Joseph Pistone, avait infiltré la mafia new-yorkaise il y a plusieurs décennies. Son travail a été immortalisé par Hollywood dans un film en 1997, et il témoignera la semaine prochaine à la Commission Charbonneau, selon Radio-Canada.

M. Pistone n'en sera pas à sa première apparition en tant que témoin vedette d'un procès: il a déjà contribué à l'incarcération d'une centaine de criminels. Ex-policier, il a autrefois pris l'identité de Brasco pour s'infiltrer dans la mafia, de laquelle il se cache toujours après tant d'années.

L'expert de la mafia au Canada Antonio Nicaso considère que M. Pistone est un expert de la mafia italienne, et que ses explications pourront donner une idée d'ensemble de la structure de l'organisation.

Il signale toutefois qu'il a acquis son expertise dans un autre pays et qu'il serait possible qu'il ne puisse fournir de détails précis à la commission québécoise.

M. Nicaso souligne l'intelligence et les connaissances de M. Pistone, mais nuance en ajoutant qu'il ne sait pas quelle information "supplémentaire il pourra bien fournir sur la mafia canadienne".

Radio-Canada a indiqué mercredi que l'homme derrière Donnie Brasco témoignera à la Commission Charbonneau lundi, la journée même où il célébrera ses 73 ans. Les porte-paroles de la commission n'ont toujours pas voulu confirmer l'information.

La commission présidée par la juge France Charbonneau a le mandat d'enquêter sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction. Elle reprendra ses travaux lundi, après trois mois de pause.

Joe Pistone a infiltré le clan Bonanno pendant six ans. Les Bonanno entretiendraient des liens avec le clan Rizzuto. Le présumé parrain de la mafia montréalaise, Vito Rizzuto, purge toujours une peine d'emprisonnement au Colorado pour les meurtres de trois membres de la famille Bonanno commis à New York en 1981. Il était question de ces meurtres dans le film "Donnie Brasco".