Stikeman a été choisi parmi les employeurs les plus verts du Canada pour 2013 par MediaCorp Canada, qui est aussi l'organisateur du concours des 100 meilleurs employeurs du Canada.

Cette distinction est attribuée aux employeurs qui ont développé une véritable culture de l'environnement dans leur entreprise.

« Il est très gratifiant que soient reconnus nos efforts en vue d'atténuer l'impact environnemental de nos activités quotidiennes. Nous cherchons constamment à adopter des procédés et habitudes qui ont un effet positif sur la durabilité de l'environnement» a déclaré dans un communiqué William Braithwaite, président du conseil de Stikeman Elliott.

William Braithwaite, président du conseil de Stikeman Elliott
William Braithwaite, président du conseil de Stikeman Elliott
Chaque employeur est évalué d'après une série de quatre critères: le programme et les initiatives environnementales mis en place, la réduction de l’empreinte écologique, l'implication des employés dans le programme, et enfin l'intégration des initiatives environnementales à l'identité de l'entreprise.

Plusieurs actions entreprises par Stikeman ont retenu l'attention du comité évaluateur.

Chaque bureau a mis en place certaines mesures individuelles: les collaborateurs du bureau de Calgary aident à nettoyer les parcs de la ville, alors que ceux de Montréal ont complètement éliminé la production de rapports papier et qu'à Toronto un blog vert est tenu depuis 2009.

A l'échelle nationale, le cabinet a réduit son empreinte de carbone de 13% depuis la dernière évaluation en 2008. La consommation de papier a quant à elle été diminuée de 39% depuis 2008 grâce à la généralisation de l'impression recto-verso.

À la suite d’une meilleure gestion des déchets avec la mise en place d'un recyclage général, et des mesures d'économies d'énergie, telles que la diminution de l'éclairage dans les aires communes ou l'ajustement de la température selon les saisons, les émissions provoquées par le fonctionnement des immeubles ont également été réduites de 23%.

Suivons le mouvement!