Mes Lida Nouraie et Mylène Lemieux. Photo : legroupenourraie.ca et site Web du Jeune Barreau de Montréal
Mes Lida Nouraie et Mylène Lemieux. Photo : legroupenourraie.ca et site Web du Jeune Barreau de Montréal
C’est ainsi qu’une coalition composée de 10 000 avocats décrit le système québécois d’aide juridique et réclame une rencontre immédiate avec la Ministre de la Justice Sonia Lebel pour faire dénouer ce dossier.

En juillet 2019 le Barreau du Québec a refusé l’offre finale du gouvernement, estimant qu’au delà de la question tarifaire le gouvernement devait également revoir de fond en comble le système de l’aide juridique.

Selon Me Lida Nouraie, présidente de l’association des avocats de la défense de Montréal « il y a urgence en la demeure. Le gouvernement québécois doit s'inspirer des programmes mis en place dans d’autres provinces et entreprendre une sérieuse et rigoureuse modernisation du système d’aide juridique en révisant le système de tarification et en y incorporant le temps de préparation. »

La vice-présidente du Jeune Barreau de Montréal, Me Mylène Lemieux, abonde dans le même sens et indique que « les associations qui forment cette coalition ont jugé l’offre du gouvernement insuffisante et incohérente avec une volonté réelle de réforme de l’aide juridique. Il est essentiel que le gouvernement intervienne pour maintenir l’intérêt des avocats qui acceptent des mandats d’aide juridique. »