Le Conseil de la magistrature recommande la destitution du juge Camp
Le Conseil de la magistrature recommande la destitution du juge Camp
Le Conseil canadien de la magistrature recommande donc la destitution du juge Robin Camp. Le comité chargé de surveiller le système judiciaire au pays estime que le comportement du magistrat a été « manifestement et profondément destructeur » quant à l'impartialité et l'intégrité dont doit faire preuve un tribunal.

Le rapport sera maintenant remis à la ministre de la Justice a indiqué le Conseil.

Le comité a appuyé la recommandation d'un comité disciplinaire selon laquelle le juge Camp devrait être révoqué relativement à ses propos dans le premier procès pour agression sexuelle d'Alexander Wagar.

Dans les transcriptions du procès qui s'est déroulé à Calgary en 2014, le juge Camp -qui était un juge en cour provinciale à l'époque- avait appelé la plaignante « l'accusée » plusieurs fois, en plus de lui dire que « la douleur et le sexe allaient parfois ensemble ».

Le juge Camp avait reconnu M. Wagar non coupable, mais la Cour d'appel avait ordonné un nouveau procès, au terme duquel l'accusé a été acquitté une fois de plus.

Le conseil affirme que les juges sont censés démontrer une connaissance des enjeux sociaux et une sensibilité aux changements dans les valeurs sociales, l'humilité, la tolérance et le respect envers les autres.

Rappelons que la Chambre des communes a convenu à l'unanimité, hier, d'accélérer l'adoption d'un projet de loi présenté par la chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, qui exigerait aux juges en devenir de suivre des cours sur le droit en matière d'agression sexuelle.