Marie Rinfret devient Protectrice du citoyen du Québec
Marie Rinfret devient Protectrice du citoyen du Québec
L’Assemblée nationale a voté pour la nomination de Marie Rinfret comme Protectrice du citoyen du Québec, mercredi matin.

Elle était depuis 2011 présidente de la Commission de l'équité salariale.

La nomination de l'avocate dans les fonctions de Protecteur du citoyen a été adoptée par les députés de l'Assemblée nationale par 87 voix pour, 0 contre et 16 abstentions, soit les députés de la CAQ. Elle avait besoin du deux tiers des votes pour être élue.

Mme Rinfret, qui est âgée de 58 ans, succède dans cette fonction à Raymonde St-Germain, qui a été assermentée le 1er décembre dernier comme de sénatrice indépendante.

C’est Claude Dussault qui avait agi comme Protecteur du citoyen par intérim.

La nouvelle protectrice du citoyen est membre du Barreau du Québec et de l'Ordre des administrateurs agréés du Québec.

Bachelière en droit de l’Université Laval (1979), Marie Rinfret a débuté sa carrière comme avocate chez Bernatchez et associés, de 1980 à 1984, après quoi elle a occupé des postes dans la fonction publique québécoise: ministère du Revenu, Conseil du statut de la femme, ministère de la Justice, où elle a été notamment avocate spécialiste en litige à la Direction du contentieux, Office des professions du Québec et enfin, Commission de l'équité salariale.