Mes Marie-Chantale Dubé et Mathieu Tremblay viennent de rejoindre l’équipe de Gascon & Associés.
Mes Marie-Chantale Dubé et Mathieu Tremblay viennent de rejoindre l’équipe de Gascon & Associés.
Me Marie-Chantale Dubé et Me Mathieu Tremblay ont rejoint l’équipe de Gascon & Associés cet automne, respectivement à titre de notaire et d’avocat.

Un nouvel environnement

Me Marie-Chantale Dubé découvre un tout nouveau domaine de pratique. En effet, elle entre chez Gascon après avoir exercé au sein d’une étude traditionnelle de notaires à Mont-Tremblant.

« J’ai une très bonne expérience, j’apprends à tous les jours puisque je ne viens pas d’un cabinet d’avocats », dit-elle à Droit-inc.

Tout juste arrivée en novembre, elle dit être « encore en adaptation » mais découvre avec enthousiasme ses nouvelles tâches.

« C’est un cabinet très inclusif, tout le monde s’entraide et j’ai très vite été acceptée au sein du bureau. C’est un défi de connaître toute la matière dont j’ai besoin pour travailler mais j’ai beaucoup d’aide. »

Me Dubé, dont la pratique est tournée vers le droit immobilier et commercial, compte bien parfaire son expertise grâce à ses nouvelles fonctions chez Gascon.

« Avant je faisais des mandats de financement et d’achats de résidence avec monsieur et madame tout-le-monde. Maintenant je travaille en étroite collaboration avec des avocats sur des dossiers à plus grande échelle, avec des tâches plus variées. »

Alors que le notariat traditionnel demande de s’occuper de types de mandats variés, elle souhaite profiter de ses nouvelles fonctions chez Gascon pour se spécialiser en copropriété et en financement commercial.

Apprendre le plus possible

Me Mathieu Tremblay quant à lui n’est pas un nouveau venu : il a commencé chez Gascon comme étudiant en février puis y a effectué un stage de six mois avant de prendre le poste d’avocat après son assermentation en septembre. Ce cabinet à échelle humaine l’a séduit.

« C’est un cabinet de taille plus petite même si on est quand même une vingtaine de professionnels. L’atmosphère est conviviale, c’est ce que je cherchais quand je postulais pour mon stage. L’équipe est très agréable et les gens sont toujours disponibles ».

Après avoir effectué un stage auprès de juges à la Cour supérieure du Québec puis avoir travaillé trois étés au contentieux au sein de la compagnie de chemins de fer CN, l’ancien étudiant de l’Université de Montréal semble avoir trouvé sa place chez Gascon.

« Chez Gascon, j’étais le seul stagiaire donc j’ai été impliqué dans des dossiers rapidement, on m’a donné des responsabilités et on m’a fait confiance ».

Bien qu’il ait une prédilection pour le litige, et notamment l’aspect résolution de conflits, Me Tremblay ne souhaite pas se spécialiser tout de suite car il veut apprendre le plus possible.

« En début de pratique c’est bien de ne se fermer à aucune spécialité, on a beaucoup à apprendre. Les cabinets de taille moyenne permettent de toucher à des dossiers variés. Même si ici on fait majoritairement de l’immobilier, c’est assez large, ça englobe différents secteurs du droit ».