Juripop entame une tournée québécoise
Juripop entame une tournée québécoise
«Cela va permettre un meilleur accès à la justice. Nous allons donner des informations aux victimes qui ne connaissent parfois pas leurs recours. Cela va peut-être un peu les apaiser, les aider à passer au travers et à mieux comprendre le processus», indique Me Marie-Maude R. Beauvais, chargée de projet à Juripop.

Pendant neuf mois, ces cliniques juridiques vont sillonner le Québec, passant par l'Abitibi, la Côte Nord, les Laurentides ou encore l'Estrie. Au total, 12 régions administratives pourront bénéficier de l'initiative lancée dans la foulée du mouvement #MoiAussi, en partenariat avec les Cavac.

C'est d'ailleurs dans les locaux des différents Cavac que se tiendront les cliniques, durant environ 4 heures, en fin de journée.

Faute de budget, l'organisme n'a pas réussi à se rendre dans le Grand Nord québécois, là où les besoins sont pourtant criants.

«Nous avons obtenu 49 500 dollars de la part du ministère de la Justice et une autre enveloppe de partenaires privés», détaille Me Beauvais.

«Avec la Caravane #MoiAussi, nous désirons amener les survivantes et survivants de violences à caractère sexuel à obtenir justice et à reprendre pouvoir sur leur situation soit en leur permettant de démystifier le système de justice, et ce, tout en leur apportant un soutien psychosocial», détaille-t-elle encore.

L'objectif est que, pour chaque arrêt, au moins un avocat soit là pour représenter un domaine particulier : le droit du travail, de la famille, le droit administratif et le droit civil, potentiellement le droit de l'immigration. Un procureur de la Couronne sera également sur place pour évoquer le volet pénal.

«Nous sollicitons donc les avocats des régions que nous allons visiter pour qu'ils soient bénévoles», lance Me Beauvais.

La première clinique se tiendra à Laval le 26 novembre.