Dawn Gentry. Photo : Twitter
Dawn Gentry. Photo : Twitter
Une juge en Cour de la famille au Kentucky a été suspendue avec salaire après avoir été accusée d’inconduite, dont le fait d’avoir organisé et participé à des ébats sexuels avec un homme et une autre femme dans une salle d’audience du palais de justice.

Les accusations contre Dawn Gentry sont tombées en novembre, mais c’est cette semaine qu’elle a été suspendue en attendant la fin des procédures intentées par le Comité de déontologie judiciaire de l’État, rapporte NBC News.

Gentry est accusée d'avoir contraint le personnel du tribunal à travailler sur sa campagne électorale judiciaire, de se venger contre des employés qui n'ont pas soutenu sa campagne et d'avoir engagé un homme avec lequel elle avait une relation sexuelle, selon un document du comité de conduite décrivant les accusations, qu’elle nie en bloc.

La juge, élue à son poste en novembre 2018, aurait engagé son amant, un ancien pasteur, et lui aurait permis de jouer de la guitare et de chanter au bureau, « perturbant d'autres employés du tribunal pendant la journée de travail », selon les documents. Un avocat de Gentry a déclaré qu'elle ne se rendait pas compte que le comportement de l'homme était une distraction, selon les documents.

Gentry nie également avoir eu des relations sexuelles avec son amant et une troisième employée du tribunal, au palais de justice, selon les documents judiciaires.

Elle fait face à de nombreuses autres allégations, parmi lesquelles avoir emmené ses enfants au travail et leur avoir permis d'assister à des procédures judiciaires confidentielles. Une fois, son enfant a reconnu l'un des enfants impliqués dans une affaire confidentielle, a allégué le comité de conduite.

Le comité a également accusé Gentry d'approuver des feuilles de temps fausses ou inexactes et de permettre au personnel de stocker et de consommer des boissons alcoolisées dans les greffes et de consommer de l'alcool dans le palais de justice. Gentry nie avoir falsifié les feuilles de temps et elle a déclaré par l'intermédiaire d'un avocat dans une réponse au tribunal qu'elle ignorait que ses employés buvaient.

Stephen Ryan, l'avocat de Gentry, a déclaré dans une entrevue mercredi dernier que des témoins au cours de la procédure judiciaire ont attesté des compétences de Gentry en tant que juge, arguant qu'elle était apte à rester sur le banc.

« Ils ont dit qu'elle était juste et a écouté les arguments et a écrit de bonnes opinions juridiques », a déclaré Ryan, qui a aussi dit que Gentry présidait souvent les divorces, les cas de négligence et d'abus d'enfants et les problèmes d'absentéisme.

Ryan a déclaré s'attendre à ce que la suspension dure d’un à deux mois et qu'une audience devrait être fixée sous peu.