Me Christian Joly. Photo : Site Web de LJT
Me Christian Joly. Photo : Site Web de LJT
« Complémentaire », « naturel » et « organique » : voilà, en trois mots, comment le chef de la direction de LJT Avocats, Me Christian Joly, a décrit à Droit-inc la fusion de son cabinet avec Papineau Avocats.

Ainsi, les avocats Yves Papineau, Serge Abud, Maxime Laflamme-Leblond, Karl Michel et Catherine Santerre pratiquent maintenant leur spécialité en droit de la copropriété au sein de LJT.

« Yves et moi nous nous connaissions auparavant. Son expertise en droit de la copropriété nous intéressait. Nous avions déjà une expertise en droit immobilier et une expertise en droit de la construction. C'était très complémentaire, et on souhaitait avoir cette expertise pour offrir un meilleur service au client », explique Me Joly.

De son côté, Me Papineau pourra compter sur une structure de soutien beaucoup plus développée pour assurer la croissance de sa pratique.

Il s’agit d’un deuxième regroupement en moins d’un an pour LJT, qui avait accueilli les membres de Lessard & associés dans ses rangs l’été dernier.

Les avocats Yves Papineau, Serge Abud, Maxime Laflamme-Leblond, Karl Michel et Catherine Santerre. Photos : Site Web de LJT
Les avocats Yves Papineau, Serge Abud, Maxime Laflamme-Leblond, Karl Michel et Catherine Santerre. Photos : Site Web de LJT
« On a toujours eu une croissance interne stable. Puis, on a rencontré les gens de Lessard, et on s'est dit que ça fitterait bien. Ils avaient exactement la même pratique que nous, une pratique commerciale et une pratique de litige. Ça a été facile comme intégration. On a commencé à être un peu plus ouvert, ce qui a mené à cette fusion avec le groupe de Papineau. »

Me Joly n’envisage toutefois pas de fusion avec des cabinets de la même grandeur ou plus grands que LJT dans l’avenir. Mais il ne dit pas non à d’autres boutiques spécialisées…

« On voit du positif dans cette façon de faire. On n'irait pas avec de gros groupes parce qu'on veut garder cette philosophie, que les gens se mêlent ensemble, que le mariage se fasse bien. Je ne peux pas dire que c'est la dernière fois qu'on va faire ça! »

Avec la croissance soutenue dans le domaine de l’immobilier actuellement, et la « solution bien adaptée » de la copropriété, LJT Avocats roule à fond de train, selon Me Joly.

« Il n'y a pas tellement de tournages de pouces chez LJT! Tout le monde est tellement occupé! C'est très bon signe! »

LJT compte maintenant une soixantaine de juristes dans ses rangs.