Me Camille Nelson. Source : Washington College of Law
Me Camille Nelson. Source : Washington College of Law
Me Camille Nelson a tout un parcours derrière elle, et devant aussi semble-t-il! La Jamaïcaine d’origine mené une carrière académique impressionnante et a passé les dix dernières années à la tête de plusieurs facultés de droit : celle de l’Université Suffolk à Boston et de l’American University à Washington, entre autres. Me Nelson a aussi enseigné près de 10 ans à la Faculté de droit de l’Université de Saint-Louis.

La professeure est maintenant nommée doyenne de la Faculté de droit William S. Richardson de Mānoa à Hawaï à partir du 1er août.

Me Nelson détient un baccalauréat de l’Université de Toronto, un diplôme en droit avec grande distinction de l’Université d’Ottawa et une maîtrise en droit de l’Université Columbia, où elle a également reçu le Paul Robeson Distinguished Alumni Award du Black Law Students Association en 2017.

Première femme noire auxiliaire juridique de la Cour suprême du Canada auprès du juge Frank Iacobucci, Me Nelson est ensuite devenue associée chez McCarthy Tétrault à Toronto avant de se consacrer entièrement à sa carrière académique.

« Ses ouvrages et ses conférences lui ont valu une réputation d’experte de haut niveau en ce qui concerne l’intersection des ethnies et des cultures avec le droit criminel et la procédure pénale, le droit de la santé et le droit comparé », énumère la Faculté de common law de l’Université d’Ottawa.

Me Camille Nelson a été nommée dans le Top 35 des femmes en éducation supérieure par le magazine Diverse Issues in Higher Education, et fait également partie des personnes avec le plus d’influence en éducation juridique, selon le National Jurist.