Certaines habitudes portent fruit en développement de la clientèle. Photo : Twitter
Certaines habitudes portent fruit en développement de la clientèle. Photo : Twitter
On l’a dit souvent : les jeunes avocats sont plus touchés financièrement que leurs seniors par la crise liée à la COVID-19. Pas facile de développer une clientèle quand cette même clientèle a elle aussi des soucis financiers!

Au moins, leur cabinet peut les former à se bâtir une clientèle, et même à distance, indique le Legal Executive Institute.

Comment? Tout d’abord, en motivant les troupes par une conversation honnête avec les jeunes avocats sur l’effet positif des efforts de développement de la clientèle sur l’avenir du cabinet.

En utilisant les normes et lignes directrices de votre bureau d’avocats, expliquez exactement comment ces efforts sont pris en considération lors de l’attribution des postes d’associés, des négociations pour le salaire, et des bonus.

C’est l’occasion de démontrer aussi comment certaines habitudes portent fruit en développement de la clientèle :

  • Monter une bonne liste de contacts numérique qui inclut la famille, les amis, les collègues précédents et les contacts de médias sociaux;

  • Rester en contact avec ses contacts même en temps de pandémie en leur envoyant un article intéressant par courriel ou en prévoyant des appels téléphoniques avec eux, tout simplement. Pourquoi ne pas monter un webinaire?

  • Garder en tête que les nouveaux clients proviennent très souvent de gens qui connaissent et font confiance aux jeunes avocats. Il peut être avantageux de se joindre à des associations et organisations qui touchent aux passions des avocats junior et de s’y impliquer longtemps.

Les graines qui feront fleurir une clientèle nombreuse et variée se plantent tôt en carrière!