Palais de justice de Roberval
Palais de justice de Roberval
Des appels d’offres pour le coffrage, le bétonnage, l’excavation, le remblai et le génie civil du palais de justice de Roberval ont été annulés à deux reprises, rapporte Le Quotidien.

Ces annulations ne s’accompagnent d’aucune explication; la Société québécoise des infrastructures (SQI), en effet, a le droit de ne pas retenir les subventions qui lui sont soumises.

Dans ces conditions, la SQI pourrait négocier un contrat de gré à gré avec l’entreprise Pomerleau, responsable de la gestion de ce projet. Cette dernière serait alors mandatée pour effectuer les travaux.

Les annulations de ces appels d’offres ont soulevé plusieurs inquiétudes dans le secteur de la construction, près de Roberval.

« On met beaucoup de temps et d’argent pour préparer des soumissions. Quand on perd un contrat parce que l’autre entreprise présente une soumission plus basse, ça fait partie du risque, mais quand c’est la SQI qui annule une soumission... C’est vraiment problématique surtout qu’avec toutes les obligations en matière de santé en ce moment sur les chantiers, on doit composer avec des frais additionnels », a notamment confié un entrepreneur au Le Quotidien.