Frédéric Gilbert s'est vu remettre le Prix Relève d'affaires
Frédéric Gilbert s'est vu remettre le Prix Relève d'affaires
C’est le 1er juin dernier, au Château Laurier à Québec, lors du gala annuel du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, que Me Frédéric Gilbert s’est vu remettre le Prix Relève d’affaires.

« Ce Prix a énormément de valeur à mes yeux, et je le partage avec la Jeune Chambre de commerce haïtienne », explique l’avocat.

Il en sait quelque chose puisqu’il est le premier professionnel issu de la communauté caribéo-africaine à devenir associé principal d'un cabinet juridique international de premier plan au Québec !

Pour lui, une telle récompense, doublée par le Prix Jeune Professionnel décernée la veille par la Jeune Chambre de commerce de Montréal, est la preuve que les jeunes issus de l’immigration peuvent s’intégrer et contribuer à l’économie du Québec de façon positive.

Chez Fasken, Me Gilbert se spécialise en litige, droit des affaires, immobilier ainsi que dans les différends ayant trait aux droits et libertés fondamentaux.

« Le Prix Jeune professionnel, je le partage avec mon cabinet, qui m’appuie depuis des années et qui m’offre toute la latitude nécessaire notamment en matière de pro bono, ce qui n’est pas le cas dans tous les cabinets.»

Diversité = prospérité

Même la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane De Courcy, a tenu à souligner « le parcours impressionnant» de l’associé de chez Fasken.

Parcours qui, selon elle, démontre que la diversité contribue de plus en plus « à la prospérité de notre société».

« L’avenir passe par l’immigration, déclare Me Gilbert à Droit-Inc. Seules les sociétés qui auront le mieux intégrer leur jeune relève, sauront se distinguer.»

A noter que Me Gilbert est cofondateur et actuel président de la Jeune chambre de commerce haïtienne. Depuis son entrée en fonction, en juin 2012, l'organisme a quadruplé le nombre de membres et multiplié les activités de rayonnement des jeunes entrepreneurs québécois d'origine haïtienne.

Ce n’est pas la première fois que l’avocat se distingue puisqu’il a emporté en 2003 le 1er prix du Grand Concours Oratoire de l'Association du Jeune Barreau de Montréal en tant que plaideur.

« Je dirais aux jeunes issus de l’immigration de persévérer et de se faire confiance, de s’entourer d’une bonne équipe, d’un mentor. Mais surtout de ne pas avoir peur, et d’y croire.»