Me Stephany El-Murr est sociétaire chez Miljours Paquette.
Me Stephany El-Murr est sociétaire chez Miljours Paquette.
Me Stephany El-Murr est depuis septembre sociétaire chez Miljours Paquette, à Kirkland.

Avant d’intégrer le cabinet, elle a fait son stage de formation professionnelle chez McCarthy Tétrault au bureau de Québec. "C’était un stage très instructif. Dans un grand cabinet, la formation est quadruplée", explique celle qui se dit contente d’être de retour à Montréal.

Elle exerce aujourd’hui en droit commercial et corporatif, domaines qui l’enthousiasment beaucoup. "C’est un peu comme être dans les souliers de l’entrepreneur". Elle travaille aussi sur des dossiers avec Me Jean-René Paquette, un des associés et cofondateurs du cabinet.

L’avocate gère notamment des fusions et acquisitions et des transactions. "J’apprends beaucoup en ce moment. Je suis dans le feu de l’action, beaucoup plus que chez McCarthy", explique Me El-Murr.

Si elle s’épanouit aujourd’hui dans le milieu juridique, la jeune femme de 27 ans a d’abord étudié les sciences médicales en baccalauréat, suivi d’une maîtrise en science de la vision à l’Université de Montréal.

Boissons du Liban à saveur d’érable

Alors qu’elle était bien partie pour une carrière scientifique, elle n’a que 24 ans quand elle propose à son père de lancer ensemble un business dans le vin.

La famille de l’avocate est arrivée du Liban en 2004, et son arrière-grand-père était vigneron: c’est donc tout naturellement que père et fille se mettent à faire du vin libanais... au Québec. "On fait des boissons traditionnelles du Liban avec des saveurs d’érable", explique-t-elle.

L’entreprise, Mtanios, marche bien, et est même actuellement en pourparlers avec la SAQ pour commercialiser ses produits. Un modèle de réussite, et d’intégration aussi.

J’ai eu la piqûre du droit!

C’est pour mener à bien le projet que Me El-Murr commence à s’intéresser au droit. "Je n’ai pas les pouces verts, donc je m’occupais des aspects administratifs de l’entreprise, raconte-t-elle en riant. Et là, j’ai eu la piqûre du droit!"

C’est donc ce concours de circonstances qui l’amène à l’Université Lava pour suivre un baccalauréat en droit.

Quant au vignoble Mtanios, Stephany passe le flambeau à sa mère et à sa soeur: "Ça reste une entreprise familiale." Et ses études de droit ne l’empêchent pas de rester consultante occasionnelle.