Assermenté cette année, Me Ismaël Coulibaly pratique en litige civil et commercial au sein du cabinet DJB à Montréal. S’il est passionné par le droit, il est aussi grand amateur de sport.

Samedi prochain, ce sont plus de 40 km de course à pied qui l’attendent dans le cadre du défi Montréal Magog, une course de relais de plus de 130 kilomètres en équipe de cinq.

Départ à 9h30 et arrivée à Magog vers 1h du matin, incluant course de nuit et sur des terrains escarpés en Montérégie et dans les Cantons de l’Est.

C’est l’association Mon Québec en Défi qui organise l’évènement visant à récolter des fonds pour le Centre de Réadaptation en Déficience Intellectuelle et Troubles Envahissants du Développement (CRDITED) de Montréal.

Challenge

Me Ismaël Coulibaly, du cabinet DJB, va rejoindre Magog depuis Montréal en course à relais.
Me Ismaël Coulibaly, du cabinet DJB, va rejoindre Magog depuis Montréal en course à relais.
Interpellé par l’oeuvre de la fondation, l’avocat s’est lancé dans la course pour “se dépasser et se challenger”.

Pour être capable de relever ce défi, celui qui a pratiqué du sport de haut niveau se prépare depuis plusieurs mois. Au programme: quelques sorties occasionnelles avec son équipe, mais surtout deux à trois entraînements individuels par semaine. Il a aussi couru au semi-marathon de Montréal.

Si parmi les participants, les profils sont variés, Me Coulibaly est pourtant le seul avocat: “Je tiens d’ailleurs à interpeller la communauté juridique, à les appeler à faire un don pour la cause”, lance-t-il.

Un projet sportif pour la communauté juridique

Est-ce par manque de temps libre que les avocats sont absents?

“J’ai pourtant beaucoup d’amis avocats qui pratiquent la course à pied”, souligne le jeune homme. Trouvant l’évènement “très inspirant et motivant”, il souhaite lancer son propre projet sportif et y impliquer la communauté juridique.

“Le sport est l’un des meilleurs moyens de fédérer les gens. Ça permet de prendre de saines habitudes et de les concilier avec une bonne cause”, dit-il.

Avec les fonds récoltés, il aimerait faciliter l’accès à la justice, et soutenir les cliniques juridiques déjà en place. Ancien bénévole à la clinique juridique du Mile-End, Me Coulibaly avait été très touché par son expérience dans la structure. “Ils sont toujours en recherche de fonds”, conclut-il.

Pour participer à l’événement ou faire un don, cliquez ici.