Stablex demande une rallonge pour son permis d’exploitation

Me Pierre B. Meunier
Me Pierre B. Meunier
Au terme d’une véritable bataille réglementaire la société Stablex a obtenu un permis d’exploitation en 1981 pour traiter des déchets industriels à son usine de Blainville. Le projet n’a jamais fait l’unanimité dans la population et une fuite de produit toxique en 2012 n’a pas aidé le dossier ni la réputation de la société.

Pour renouveler son permis, la filiale du groupe américain US Ecology fait toutefois appel à une très grosse pointure du droit environnemental, Me Pierre B. Meunier. L’ancien haut fonctionnaire du ministère de l’environnement à Québec a quitté ses fonctions en 1989 pour joindre les rangs de Fasken Martineau où il a fondé le groupe Énergie et Environnement. Des honoraires d’au moins 10 000 dollars sont prévus pour l’associé et conseiller stratégique du cabinet.

Norton Rose vient en aide à l’école communautaire Belz

Me Sophie Perreault
Me Sophie Perreault
Pendant des années, l’institution de la communauté orthodoxe a marché sur le fil du rasoir en privilégiant un programme éducatif religieux qui ne respectait pas les règles du ministère de l’Éducation. Les dirigeants de l’école Belz ont corrigé le tir en 2010 et ils ne négligent aucun moyen pour se conformer au programme gouvernemental et conserver leur subvention de 2,5 millions de dollars.

Ils ont même retenu les services de Me Sophie Perreault pour faire des représentations auprès de décideurs du ministère de l’Éducation pour que la totalité de cette aide gouvernementale soit maintenue. L’associé de Norton Rose et spécialiste du droit administratif recevra des honoraires de 10 000 dollars pour ce mandat.

Des avocats sans frontières grâce à Gowlings

Patrick Robert
Patrick Robert
Avocats sans frontières est un OSBL dédié à la défense des droits de l’homme dans les points chauds de la planète. L’organisme montréalais dépêche de jeunes juristes aux quatre coins du monde pour défendre des dossiers complexes et risqués et elle bénéficie d’un financement annuel de deux millions de dollars de Développement Canada pour remplir sa mission.

Pour maintenir ce financement, Avocats sans frontières fait appel au spécialiste des relations gouvernementales de Gowlings, Patrick Robert. M. Robert est un ancien conseiller politique qui a travaillé pour les Conservateurs.

Un irréductible du livre se lance à l’assaut d’Ottawa

Me Louis Fortier
Me Louis Fortier
Beazley Books est un phénomène. À l’ère de la tablette et du lecteur numérique la petite librairie se taille une place enviable en vendant des livres usagés dans son local de Pointe-Claire ainsi qu’en ligne. Pour se donner un peu d’aval envers Amazon, la petite entreprise demande aux mandarins fédéraux d’abolir la TPS sur les livres en vertu de la loi sur la taxe d’accise et d’élaborer un programme pour obtenir un tarif postal préférentiel pour l’envoi de livre. Elle confie cette mission à l’avocat-lobbyiste Louis Fortier qui est également traducteur juridique et président de l’Association canadienne des juristes-traducteurs.

Croissance exponentielle du nombre de lobbyistes

Les champions de la croissance de l’emploi au Québec? Les lobbyistes. Sur une période de dix ans leur nombre est passé de 397 à 5 104, une augmentation de 1 285 5 %.