Question :

J'ai plusieurs questions pour vous.

Est-ce que le choix de l'université influencera mes chances d'obtenir un emploi en droit ? Est-ce que les employeurs refuseraient un étudiant parce qu’il vient d’une université moins réputée?

Je pourrais étudier à la faculté de McGill mais comme je ne peux entrer qu’en hiver, je dois choisir une autre université.

SI j'entre dans une faculté moins réputée (car classée plus bas au classement mondial), et que je rentre ensuite à McGill à l’automne, est-ce que je devrais faire du rattrapage ?

Réponse :

Cher lecteur,

Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Je commencerai par votre seconde question parce que la réponse est plus facile. Votre interrogation sur le rattrapage n’est pas pertinente dans votre cas car si vous changez d’université pendant vos études, vous devrez (dans 97% des cas) recommencer à la base. À plus forte raison si vous changez après une année seulement.

Certains cours pourraient vous être crédités mais c’est rare, alors si vous désirez entrer à McGill, il ne sert à rien de prendre des cours dans une autre faculté. Votre meilleur choix serait de prendre des cours hors programme à McGill (si c’est offert) en vérifiant qu’ils vous seront crédités lors de votre admission au baccalauréat droit.

Si ce n’est pas possible, prenez des cours dans un domaine complémentaire qui pourront vous servir dans le cadre d’un certificat qui compléterait vos études de droit (gestion, administration, RH, etc…).

Relativement à votre question principale: Est-ce que le choix de l'université dans le domaine du droit influencera vos chances d'obtenir un emploi futur ? Est-ce que les employeurs refuseraient un étudiant d’une université moins réputée ?

Dans le meilleur des mondes, ça ne devrait pas être le cas mais nous ne vivons pas dans le meilleur des mondes. Oui, vos résultats académiques seront évalués en fonction de l’université où vous aurez étudié, particulièrement si vous envisagez de faire la course aux stages en deuxième année.

Est-ce qu’une université s’avère être un meilleur choix qu’une autre ? Non car elles sont toutes différentes et votre choix devrait être fait en fonction du type de droit que vous souhaitez pratiquer.

Par exemple, le programme en droit social de l’UQAM est probablement plus reconnu au Québec que celui de McGill; par contre si vous visez un poste à l’international, vous serez mieux équipé avec un diplôme de McGill.

Si vous désirez travailler dans la ville de Québec, peut-être que le fait d’y étudier vous donnerait un avantage. Si votre anglais n’est pas parfait, McGill vous permettra de travailler sur ce point mais peut-être que votre cote Z s’en ressentira. Comme vous pouvez le constater, plusieurs facteurs peuvent influencer votre choix.

Il demeure cependant que l’Université de Montréal et McGill ont peut-être une longueur d’avance aux yeux de plusieurs juristes mais ce n’est plus comme c’était dans les années 90. Une excellente candidature sera habituellement considérée peu importe son origine. Ce sont les candidatures de milieu de peloton qui seront analysées en fonction de l’université car avoir la moyenne n’a pas la même valeur partout.

J’espère avoir répondu à votre question et que le tout vous sera utile.

Bonne semaine !

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.


Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.