Me Luc Deshaies pratique en relations de travail depuis plus de 25 ans au sein du cabinet Gowlings
Me Luc Deshaies pratique en relations de travail depuis plus de 25 ans au sein du cabinet Gowlings
Le projet de refonte technologique des systèmes informatiques du Barreau du Québec représente un immense défi et un projet d'une valeur totale d'environ deux millions dollars étalés sur quatre ans. Au cours de l’année 2014, l’exécutif du Barreau a soigneusement examiné plusieurs des questions que soulève ce défi.

Le Barreau utilise plusieurs systèmes informatiques qui ont été bâtis au cours des 30 dernières années sans aucune réelle opportunité de rationalisation et d'optimisation systémique, que ce soit les outils associés au Tableau de l'Ordre, aux cotisations, à la formation continue, à la gestion d'événements et à l’inspection professionnelle.

Dans la mesure où tous ces systèmes, pris isolément, fonctionnaient relativement bien, le statu quo restait acceptable. Or, un constat s’est récemment imposé : le risque accru qu’un, ou plusieurs, systèmes flanche sans espoir de relève pour cause de technologies obsolètes.

Dans ce contexte, Mme Tram Anh Tran, la Directrice du Service des technologies de l’information du Barreau du Québec a été mandatée afin de procéder à un diagnostic de la situation et formuler des recommandations, lesquelles ont été validées par le Comité des nouvelles technologies de l’information du Barreau, avant que le projet de refonte technologique ne soit entériné. J’ai participé à ces travaux.

À l’instar de plusieurs autres ordres professionnels, le Barreau a choisi une solution intégrée verticalement, offerte par l’entreprise Gestisoft, puisque plusieurs besoins relatifs à l'administration sont les mêmes d'un ordre professionnel à un autre. Évidemment, certaines solutions sont adaptées aux particularités du Barreau.

Un contrat dérisqué et précis entre le Barreau et Gestisoft a donc été négocié au cours de la dernière année, le tout suivant les recommandations du Comité des nouvelles technologies de l’information du Barreau. Le contrat est itératif : ainsi, Gestisoft n’est payé qu’au moment de la livraison d'un système complet et utilisable par le Barreau, avant de passer au développement du système suivant, et ainsi de suite jusqu’à la livraison finale de tous les systèmes.

Le coût total de ce projet d’envergure est d'environ 22 dollars par année, par avocat, sur une période de quatre ans ce qui, compte tenu de l’importance et de l’étendue de cette refonte technologique, s’avère un coût raisonnable pour une réforme essentielle dont le résultat profitera à tous. Je suis d’avis qu’il faut continuer dans cette direction.

Me Luc Deshaies pratique en relations de travail depuis plus de 25 ans au sein du cabinet Gowlings. Il a occupé le poste de bâtonnier de Montréal pour le mandat 2013-2014 et à ce titre, il a siégé au conseil exécutif et au conseil général du Barreau du Québec.

Il a déposé sa candidature dans l’objectif d’être élu au poste de bâtonnier du Québec pour l’exercice 2015-2017. Il souhaite partager sa vision du Barreau, les sujets d’actualité qui le concerne et les projets futurs qu’il souhaitera bâtir au cours de ce mandat avec la nouvelle équipe qui sera constituée.