Marcel Aubut à la rescousse
Marcel Aubut à la rescousse
Chantier Davie Canada confie à l’avocat de la Grande-Allée le mandat d’obtenir l’aide du gouvernement Couillard dans l’obtention d’un lucratif contrat de location d’un navire de ravitaillement destiné à la Marine Canadienne.

Le gouvernement fédéral, qui est le plus important client des chantiers maritimes canadiens, a déjà fait un pied-de-nez à Davie en confiant la construction d’un brise-glace polaire au chantier Seaspan de Vancouver. Le coût de ce projet est depuis passé de 720 millions de dollars à 1,3 milliard de dollars en plus d’afficher plus de deux années de retard dans sa livraison.

L’associé de BCF Marcel Aubut compte sur son vaste réseau de contacts gouvernementaux pour obtenir le contrat de location du navire de ravitaillement pour Davie, une entreprise fondée en 1825 qui a connu son lot de difficultés financières et pas moins de 12 propriétaires.
Des honoraires pouvant atteindre 10 000 dollars sont prévus dans ce dossier.

Me Aubut jongle d’ailleurs avec plusieurs autres dossiers de lobbying auprès des décideurs québécois.

Celui qui est aussi le président du Comité olympique canadien représente également les intérêts de la chaîne spécialisée Universanté.tv qui demande un support gouvernemental, de Canadian Century Iron Ore qui souhaite développer des projets miniers dans le Grand Nord québécois et de Canadian Gulf Railway qui compte construire un chemin de fer dans la fosse du Labrador.