La firme de recherche a répertorié 26 regroupements en avril, mai et juin, comparés à 18 seulement durant le premier trimestre.

La plupart des fusions ou acquisitions impliquaient des cabinets régionaux ou de petites tailles, mais Altman Weil en a retracé trois majeures, incluant l’absorption par K&L Gates (1500 avocats) de Kennedy Covongton Lobdell & Hickman, un cabinet de Caroline du Nord de 175 avocats.

Au cours du trimestre, Troutman Sanders (650 avocats), d’Atlanta, a également annoncé son intention d’acquérir Ross Dixon & Bell, de Washington, et Taft Stettinius & Hollister, de Cincinnati, a mis la main sur Sommer Barnard, d’Indianapolis, pour former un nouveau cabinet de plus de 300 avocats.

À quand la prochaine fusion au Québec?