1 - Voulez-vous changer le monde ? Avez-vous une vision romantique des affaires ?

Avez-vous une vision romantique des affaires ?
Avez-vous une vision romantique des affaires ?
Changer le monde, c’est un peu la raison qui vous a poussé à vous lancer dans une carrière d’avocat. Alors, vous êtes comme Steve Jobs, le fondateur d’Apple.

Comme le rapporte Brent Schlender dans la biographie « Becoming Steve Jobs », la motivation principale du célèbre entrepreneur était de laisser sa trace dans l’univers. « Rien ne motivait davantage Steve que de sentir qu’il avait un impact solide et positif sur le monde. »

Si Jobs générait des milliards de dollars de profit, il était surtout motivé par la beauté, l’art, la simplicité et le rêve du gadget parfait, rappelle The Globe and mail évoquant l’idée d’un « business romantique. »

Un romantisme qu’il insufflait également aux autres puisqu’à sa mort, Frog Design, dont l’équipe a travaillé sur les tous premiers ordinateurs de la marque Apple, a remplacé tout le contenu de son site pendant 72 heures par « Merci pour tout, Steve. » Il était alors impossible d’acheter un service ou de contacter qui que ce soit. Un « move» d’affaires « romantique » et incroyable que même Apple n’avait pas osé !

2- Votre style de management est-il agressif ?

En tant qu’associé, vous êtes plutôt du genre à gérer votre équipe d’une main de fer, à ne rien laisser passer et à demeurer très impliqué dans les décisions stratégiques. Alors, vous êtes comme Bill Gates, le créateur de Microsoft. Obsédé par le détail, Bill Gates déléguait le plus possible et divisait le travail en petite portion, dans de petites équipes.

Il s’entourait d’ailleurs des meilleurs. Comme il l’explique dans une entrevue avec le journal L’Express, « le facteur essentiel pour réussir, c’est de savoir s’entourer.» Pour bien vendre vos services à vos clients, vous devez également être, selon lui, « convaincant, bon vendeur et doté d’un esprit de persévérance. »

3 - Êtes-vous toujours ultra préparé ? Vous montrez-vous de plus en plus patient ?

Votre perfectionnisme vous tient des heures éveillé ? Vous travaillez la mécanique de vos plaidoiries dans le moindre détail ? Vous voilà plutôt comme Steve Jobs, qui pouvait passer des mois entiers à peaufiner l’introduction de l’un de ses discours, et ce jusqu’à changer les couleurs et les angles de certains des projecteurs braqués sur lui pendant ses allocutions.

Intransigeant avec lui-même, Steve Jobs a su néanmoins développer une certaine patience au fil du temps, qualité inhérente à un bon leadership. Il a appris à se montrer plus sensible aux limites des autres personnes et à modérer ses demandes. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

5- Êtes-vous généreux ? Faites-vous du pro bono ?

Êtes-vous généreux ? Faites-vous du pro bono ?
Êtes-vous généreux ? Faites-vous du pro bono ?
Vous ressemblez davantage au philanthrope Bill Gates. L’homme d’affaires gagne 250 dollars par seconde, soit 15 000 dollars par minute et 20 millions de dollars par année. Pour sa propriété à 125 millions de dollars, il paye un million de taxes par an.

Vous ne pouvez pas en dire autant ? Pourtant rien ne vous empêche de vous investir dans des activités altruistes et du pro bono. Gates a donné plus de 28 milliards de dollars à des oeuvres caritatives ! Suivez son exemple !