Question :

Monsieur Arcand,

Vous dites souvent que la rémunération d’un avocat salarié en pratique privée devrait être établie en fonction de la facturation qu’il génère. Je suis dans un petit bureau et mon patron fixe mon taux horaire trop bas selon moi, ce qui fait que je n’ai pas d’argument pour négocier une augmentation de salaire. Comment puis-je faire pour qu’il revalorise mon taux horaire ?

Réponse :

Cher lecteur,

Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Il y a bien peu de choses que vous pouvez faire. Dites-vous que si votre employeur pouvait charger plus cher vos services à ses clients, il le ferait probablement. S’il ne le fait pas, c’est qu’il croit qu’il s’agit de la juste valeur marchande des services offerts. La détermination du taux horaire d’un avocat se fait habituellement en fonction du libre marché, autrement dit, selon le principe de l’offre et de la demande.

Comme analyser le marché ? Ce n’est pas facile mais votre employeur a probablement assez d’expérience pour bien connaître ses clients et ses compétiteurs. Par contre, pour établir votre taux, il devrait avoir analysé certains facteurs importants.

Voici les principaux selon moi :

1- L’expérience de l’avocat : Il s’agit de la variable dont la valeur est la plus facile à établir. La plupart des cabinets ont des taux horaires graduels en fonction de l’année de Barreau des avocats œuvrant dans les dossiers clients. Il s’agit là du gros bon sens.

2- Le niveau d’expertise de l’avocat et du cabinet : Plus l’expertise du juriste est pointue, plus il est facile de justifier des honoraires élevés. Il en va de même pour les cabinets, ceux qui regroupent des juristes experts dans plusieurs secteurs peuvent se permettre de hausser leurs taux car ils peuvent offrir à leur client un guichet unique. Ceux qui sont très spécialisés peuvent également bénéficier d’une marge de manœuvre car les clients qui viennent les voir le font dans le but de retrouver justement cette expertise spécifique.

3-Le domaine de pratique : Les taux horaires varient énormément d’un domaine de pratique à l’autre. Rares sont les avocats pratiquant en droit social ou matrimonial qui peuvent demander un taux horaire comparable aux avocats agissant dans des transactions internationales.

4- La capacité de payer du client : Cette variable n’influence pas directement le taux horaire mais elle influencera le choix du cabinet ou de l’avocat par le client. Les cabinets visant une clientèle cible moins fortunée adapteront leurs taux afin d’attirer ladite clientèle.

5-Le pouvoir de négociation du client : De plus en plus, les entreprises recherchent et obtiennent des modes alternatifs de facturation. Cependant si on s’arrête aux taux horaires, les « gros clients à volume » connaissent leur importance dans le « book of business » de leurs avocats alors ils hésitent de moins en moins à demander des taux préférentiels en échange d’un certain volume de dossiers. C’est le cas notamment dans le domaine de l’assurance ou avec les institutions financières.

Rien ne vous empêche de faire votre propre analyse de ces variables ce qui pourrait vous fournir certains arguments ou pistes de réflexion.

Je suis conscient que je n’apporte pas de solution à votre problème mais j’espère quand même que ma réponse vous sera utile. Je vous encourage aussi à en discuter de façon constructive avec votre employeur dans la mesure ou ce dernier démontre une certaine ouverture.

Bonne semaine.

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.


Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.