l’ex-jugem M Jacques Delisle
l’ex-jugem M Jacques Delisle
L’avocat de Jacques Delisle s’est présenté devant la Cour supérieure afin de demander le transfert de tous les éléments de preuves en Ontario, indique Le Journal de Québec.

Dans le cadre de la demande de révision d’une condamnation criminelle, toute la preuve balistique sera réexaminée par le laboratoire de science judiciaire ontarien.

Meurtre prémédité

Reconnu coupable du meurtre prémédité de sa conjointe Nicole Rinville, l’ex-juge Delisle tente un ultime recours afin d’être libéré de sa peine. L’avocat ontarien de Delisle, James Lockyer, a demandé aux experts du Center of Forensic Sciences de Toronto de faire ce travail.

La procédure effectuée mercredi devant la Cour supérieure visait donc essentiellement à organiser le transfert des pièces. Le tout sera envoyé par scellé et devra être remis en main propre au directeur du Centre of Forensic Science. Une fois l’analyse complétée, la preuve sera retournée au Québec de la même manière.