Me Brian Mulroney, Norton Rose Fulbright et conférencier d'honneur de la soirée
Me Brian Mulroney, Norton Rose Fulbright et conférencier d'honneur de la soirée
Le 3 juin dernier, dans les salons du Windsor drapés de blanc et baignés de lumière tamisée pour l'occasion, se tenait le Dîner présidentiel de l'Association du Barreau Canadien, division Québec (ABC-Québec).

Organisée chaque année, cette édition était toute particulière, souligne Me Antoine Leduc, président de l'ABC-Québec et associé chez BCF. « Nous sommes à la veille du 120e anniversaire de l'ABC nationale qui a été créée à Montréal en 1896 et ce soir, nous nous situons dans l'édifice même où a été lancée la division québécoise en 1951 », rappelle-t-il.

Le conférencier d'honneur de la soirée n'était autre que l'ancien premier ministre du Canada Me Brian Mulroney. Pas moins de 400 personnes issues de la communauté juridique et des affaires étaient réunies pour venir écouter le discours de celui qui est actuellement associé principal du cabinet Norton Rose Fulbright sur « La place du Québec dans le Canada, et la place du Canada dans le monde au XXIe siècle ».

Réunissant plus de 3000 membres au sein de la province, tous avocats, notaires, juges ou étudiants en droit, l'ABC-Québec entend faire croître ses effectifs et élargir son bassin aux juristes de provinces moins représentés dans ses rangs. « Avec la nouvelle gouvernance et l'engagement de la nouvelle Bâtonnière de réduire la taille du Barreau et de se recentrer sur la protection du public, l'ABC-Québec pourrait occuper un rôle plus important dans la représentation des avocats », ajoute Me Leduc.

« Nous allons nous asseoir ensemble pour redéfinir la mission et la place de chacun pour que chacun trouve son créneau », indique Me Lu Chan Khuong, élue à la présidence de l'ordre le 22 mai dernier. Commanditaire de la soirée, la future nouvelle bâtonnière indique vouloir soutenir la vision de l'association dont elle salue l'offre de formations professionnelles proposées aux membres.

Rencontres conviviales et invités magistraux

Me Jean Bertrand, Norton Rose Fulbright
Me Jean Bertrand, Norton Rose Fulbright
« C'est une très belle soirée où les discours sont toujours de haut calibre, et c'est aussi l'occasion de se retrouver dans un contexte moins formel », indique Me Jean Bertrand, associé principal de Norton Rose Fulbright à Montréal, venu entendre son associé.

C'est notamment pour rendre hommage à Me Mulroney que Me Daniel Desjardins, vice président principal aux affaires juridiques de Bombardier, a tenu à assister au dîner. « Il a été un architecte du libre échange ce qui est pour nous essentiel », explique-t-il à Droit-inc.

Tel un « junkie » du Barreau canadien, le juge en chef de la Cour supérieure François Rolland est membre de l'ABC-Québec depuis son admission au Barreau. « Je crois beaucoup en cette institution nationale qui supporte tous les professionnels du droit et les étudiants, et qui permet de faire des rencontres partout au pays ». Il a d'ailleurs été président de l'ABC-Québec en 1989, siégé à la tête de presque toutes ses sections et y dispense régulièrement des formations.

Le juge en chef n'était pas le seul représentant de la magistrature présent au dîner. Y assistaient également la juge en chef Nicole Duval Hesler, le juge-président de la Cour municipale de Montréal, Morton S. Minc, ainsi que d'autres magistrats des juridictions québécoises.

Et la magistrature canadienne n'était pas en reste : trois juges de la Cour suprême avaient fait le déplacement pour entendre depuis la table d'honneur l'élocution du célèbre orateur politique : la juge en chef Beverley McLachlin, le juge Clément Gascon et la juge Suzanne Côté.

Discours à la tribune

Me Antoine Leduc, président de l'ABC-Québec et Maître de cérémonie
Me Antoine Leduc, président de l'ABC-Québec et Maître de cérémonie
Maître de cérémonie, Me Leduc a d'abord laissé la place au pupitre à Me Michele Hollins, présidente de l'ABC nationale, qui n'a pas manqué de saluer le travail accompli par la division québécoise cette année.

La Ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, lui a succédé et s'est déclarée privilégiée d'être parmi ceux qui « ont façonné l'histoire du Québec ». « À l'aube du 150e anniversaire de la confédération, le thème de l'allocution de Brian Mulroney est particulièrement bien choisi », a-t-elle soulignée, avant de rappeler la propre histoire de son ministère qui fête cette année ses 50 ans.

Ovationné par l'assistance lors de son arrivée au pupitre, Me Mulroney n'a pas manqué de faire rire son auditoire en débutant son allocution par plusieurs anecdotes sur différentes personnalités politiques ou du milieu juridique. « Avec un tel accueil, je devrais peut-être faire mon retour », a-t-il lancé en riant.

Ayant nommé de nombreux magistrats à la Cour supérieure, Cour d'appel et Cour suprême, il a salué le banc de la plus haute juridiction du pays qu'il a qualifié de « meilleur au monde ».

Cliquez ici pour voir les photos de la soirée!

Me Brian Mulroney, Norton Rose Fulbright


Message d’inclusion

Considérant la place du Québec et du Canada dans le monde, Me Mulroney a porté un message d'unité à « tous ceux qui ont le privilège de vivre dans ce grand pays ». « L'ensemble des acteurs doivent collaborer pour assurer le développement du Canada et utiliser au mieux l'ensemble de ses richesses et ressources naturelles.»

Selon lui, envisager la signature de la constitution par le Québec serait certainement ce que les fondateurs du pays auraient souhaité, ajoutant plus tard en conférence de presse que cette signature « n'est pas si difficile ».

L'ancien premier ministre s'est également exprimé en faveur d'une réforme du Sénat. Selon lui, une commission pourrait être formée et travailler à la rédaction d'un code de conduite pour la Chambre haute, et la nomination des sénateurs par le premier ministre devrait se faire après la détermination d'une liste de noms par les provinces.

Remise des prix

La soirée s'est clôturée par la remise des prix de l'ABC Québec. Me Nathalie Gagnon, de McCarthy Thétrault s'est vu remettre le Prix Pro Bono Rajpattie-Persaud qui la distingue pour sa contribution au bien-être de sa communauté, et notamment auprès des enfants malade de l'Hôpital Sainte Justine.

Le prix Jules-Deschênes a été décerné à Me Simon V. Potter, de McCarthy Tétrault pour souligner son dévouement à la division, tandis que le prix d'excellence Sections de droit, honorant la qualité des formations dispensées, a été attribué à la section Faillite et insolvabilité présidée par Me Mathieu Lévesque, de BLG.