Mes Guy McDonald, du Barreau de Laval, Alain Manseau, candidat défait aux dernières élections du Barreau du Québec et la bâtonnière Lu Chan Khuong
Mes Guy McDonald, du Barreau de Laval, Alain Manseau, candidat défait aux dernières élections du Barreau du Québec et la bâtonnière Lu Chan Khuong
Randonnée cycliste, tournoi de golf, balle-molle, piscine, grillades et cocktails composaient le menu de cette neuvième édition de la Journée Plein air régionale, tenue vendredi dernier au club de golf Glendale de Mirabel.

Une centaine de personnes ont participé à l’événement dont plusieurs juges et bâtonniers de section, de même qu’une certaine bâtonnière récemment suspendue par le CA du Barreau du Québec, Me Lu Chan Khuong.

Elle a été « accueillie chaleureusement », selon les organisateurs.

« Tout le monde était bien content de la voir, la foule s’est pressée autour d’elle à son arrivée, on l’embrassait, on la félicitait », dit l’avocate et médiatrice Denyse Langelier, ajoutant que la bâtonnière avait beaucoup de supporters dans la foule.

La centaine de participants à la journée avaient reçu la consigne d’éviter le sujet polémique de l’heure, explique celle qui présidait le comité organisateur.

Le vice-président du Barreau et ex-bâtonnier de Laurentides/Lanaudière, Louis-François Asselin, n’était pas présent. Le Barreau du Québec aurait demandé à ses administrateurs de s’abstenir de participer aux activités sociales pour le moment, compte-tenu des circonstances, indique une source.

Les juges l’emportent au golf !

Les juges de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner et Clément Gascon; au milieu Me Denyse Langelier, organisatrice de la Journée Plein air
Les juges de la Cour suprême du Canada, Richard Wagner et Clément Gascon; au milieu Me Denyse Langelier, organisatrice de la Journée Plein air
Plusieurs juges répondent chaque année à l’invitation du barreau Laurentides/Lanaudière, le seul parmi les 15 sections locales à tenir ce genre d’événement.

Les juges de la Cour suprême Richard Wagner et Clément Gascon ont d’ailleurs remporté le tournoi de golf, avec leur quatuor composé des juges de la Cour supérieur Catherine Mandeville et François Michaud.

« Ils ont été ex-aequo avec le quatuor des juges de la Cour supérieure, qui a gagné, avec une carte de -6 », relate l’organisatrice en chef de la journée, l’avocate et médiatrice Denyse Langelier, de Ste-Adèle.

La CSQ était donc représenté sur le podium par le juge en chef Jacques R. Fournier, les juges coordonnateurs Michel A. Caron et Claude Auclair, ainsi que par la juge Marie Gaudreau.

Le match de balle-molle, opposant Lanaudière à ses éternels rivaux des Laurentides, s’est conclut par un pointage crève-cœur de 18-17 en faveur des juristes lanaudois.

Les avocats en vélo!
Les avocats en vélo!
Quant au Tour cycliste, de près de 100 km, il faisait la boucle Mirabel-Lachute.
L’événement étant de type randonnée, il n’y avait pas de podium pour les participants.

Plusieurs autres têtes d’affiche du monde juridique ont répondu à l’invitation de passer une journée à Mirabel.

La bâtonnière de Laval, Me Annie Fortin, était accompagnée de la présidente du jeune barreau de l’île Jésus Me Mélanie Zawahiri et de la bâtonnière sortante Me Martine Nolin.

Me Simon Dolci, président du Jeune Barreau Laurentides/Lanaudière, organisait le match de balle-molle.

La Cour du Québec était également représentée, avec Michèle Toupin, Jean-Pierre Archambault, François Landry, Benoît Sabourin et Pierre Cliche.

Au bord de la piscine, debouts: Me Steve Baribeau,  et Me Annie Savard, de l'exécutif du Barreau Laurentides/Lanaudière
Au bord de la piscine, debouts: Me Steve Baribeau, et Me Annie Savard, de l'exécutif du Barreau Laurentides/Lanaudière
La Rive-Sud était représentée par le premier conseiller du barreau de Longueuil Me Martin Courville, dépêché avec Me François Poirier.

La Journée Plein air en est une d’activités sportive et de réseautage. « Ça se veut très informel, sans cravate ni boutons de manchette! » dit Me Langelier.

D’une année à l’autre, le menu des activités sportives change, avec un tournoi de golf en trame de fond. « Les jeunes avocats ne jouent pas au golf, et depuis quelques années nous proposons en parallèle du cyclisme, de la balle molle et parfois des activités comme d’Arbre-en-arbre », poursuit Me Langelier.

La journée se conclut par un souper barbecue et un cocktail.