La bâtonnière démissionnaire rendra publiques les vidéos du service de la sécurité de la Maison Simons
La bâtonnière démissionnaire rendra publiques les vidéos du service de la sécurité de la Maison Simons
« Je rendrai publiques les bandes vidéo », a déclaré à La Presse Me Lu Chan Khuong, hier, à la sortie d’une conférence organisée par le Comité femmes et droit de l'Association des étudiants en droit à l'Université de Montréal.

Pour rappel, Me Khuong a démissionné aujourd’hui de son poste de bâtonnière mettant fin au lite qui l’opposait au CA du barreau du Québec.

«C'est une crise et on n'a pas intérêt à étirer le conflit, a-t-elle déclaré. C'est pour cela qu'on l'a réglé. Il faut que le Barreau en ressorte grandi, il faut que l'image de notre ordre soit impeccable. Il faut que les décisions qui sont prises le soient dans l'intérêt supérieur de l'ordre, des membres, et ce, même au détriment de l'individu. »

Changement de mentalité

Lors de la conférence, portant sur le thème « Femmes, minorités et pouvoir », Me Khuong a en outre rappelé qu’elle était une « minorité », issue d’un « petit bureau de Québec » ainsi qu’une « femme ».

«Est-ce que la situation actuelle serait la même si j'avais été un homme blanc d'un grand bureau de Montréal? », a-t-elle demandé. « À cela, j'aime croire que ce serait la même situation, mais j'entends des choses. Si vous passez par le Barreau, vous allez voir des tableaux, des photos des anciens bâtonniers. Depuis 150 ans, je suis la 6e femme seulement. Il y a un changement de mentalité à faire et aussi un changement de culture. »

Enfin, Me Khuong a déclaré que le Barreau du Québec et la ministre de la Justice n'ont pas su « protéger» le programme de déjudiciarisation, qu'elle estime être un « bon » programme, permettant notamment de désengorger le système.

Sondage Express

Lu Chan Khuong part, le CA reste...êtes vous satisfait du dénouement de la crise du Barreau?


Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 823)