Réjean Tremblay, meilleur ami d’Aubut depuis 35 ans
Réjean Tremblay, meilleur ami d’Aubut depuis 35 ans
Dans un reportage du magazine L’Actualité intitulé « Le plan Aubut », le journaliste et écrivain Réjean Tremblay, meilleur ami d’Aubut depuis 35 ans selon le reportage, avait affirmé que l’avocat n’avait « aucun filtre », « aucune pudeur. »

« Il dit ce qui lui passe par la tête », avait affirmé Réjean Tremblay au reporter Alec Castonguay avant d’ajouter que c’était « également vrai concernant les femmes. » « Il n'est pas rare que Marcel Aubut passe une remarque sur la beauté ou les courbes d'une serveuse au restaurant ou d'une employée au cabinet d'avocats. »

Selon Tremblay, « Marcel, c’est un enfant dans un corps d’homme ».

Un quêteux à cheval

Denis de Belleval, ancien directeur général de la Ville de Québec
Denis de Belleval, ancien directeur général de la Ville de Québec
Dans un second reportage de L'Actualité, c’est cette fois l’ancien directeur général de la Ville de Québec Denis de Belleval qui dresse le portrait de l’avocat, actuel vice-président chez BCF, rencontré il y a 23 ans à l'été 1992 .

« Il est entré comme s'il possédait l'hôtel de ville, avec l'allure altière du prince à qui on doit tout. Un quêteux à cheval. Il passe devant ma secrétaire, lui dit qu'elle a de beaux seins, entre dans mon bureau, s'assoit en face de moi et exige quatre millions de dollars par année en rabais de taxes municipales. Ça commençait mal.»

Dans le premier article, renseigne le JDM, on peut y lire que Marcel Aubut possède 30 voitures, 7 motos, 11 propriétés et un CV de 48 pages. Le reporter avait rencontré Aubut dans les locaux de Heenan Blaikie, dont il était alors associé.

Pour rappel, son cabinet, Aubut-Chabot avait fusionné avec feu Heenan en 1998. C’est là qu’il avait développé le Service du droit du sport avec sa fille aînée, Mélanie Aubut qui travaille aujourd’hui avec son père chez BCF.