Me Sandrine Pernod-Boulanger possède une expertise en droit commercial, propriété intellectuelle et droit des technologies.
Me Sandrine Pernod-Boulanger possède une expertise en droit commercial, propriété intellectuelle et droit des technologies.
Un des plus grands défis de ma pratique solo est justement d’être seule. Ceci implique d’évoluer dans un environnement dans lequel il n’y a ni feed back, ni encouragement ou évaluations contrairement à mes collègues qui pratiquent en cabinet ou entreprise.

Bien entendu, le meilleur indice de satisfaction m’est fourni par mes clients. Mais qu’en est-il de mon développement, mes objectifs de carrière ?

Les services de caoching sont de plus en plus nombreux et sont offerts dans des secteurs professionnels et à des niveaux très variés. Alors pourquoi ne pas m’offrir ce type de services ?

Après trois ans de pratique solo, mon bilan est positif et je suis toujours aussi satisfaite de la liberté et de l’indépendance que ce statut m’offre. Ce n’est donc pas une remise en question mais peut être davantage une aide pour me recentrer sur des objectifs réalistes. J’ai besoin d’un regard extérieur objectif car lorsque l’on est pris dans le flot de dossiers, c’est très difficile de prendre du recul.

Quelques-uns de mes collègues solo ont fait appel à un coach et après discussions, le bilan sur les aspects ou points qui doivent orienter notre choix d’un coach semblent être les suivants :

Développement d’affaires : Dans un choix de coach, je m’attends à du soutien dans mon développement d’affaires, la gestion de ma pratique et mon développement de carrière. Le tout doit être encadré par des réunions régulières, des suivis et la mise en place d’objectifs.

Le système de défi/récompense est très motivant. Je suis contente de moi quand je signe un nouveau mandat ou que je termine un dossier mais parfois j’aimerais pouvoir partager la bonne nouvelle avec un autre professionnel, neutre et objectif.

Un coach doit nous aider à identifier notre niche unique de clients et à développer des outils pour les cibler spécifiquement.



Gestion de bureau : Il doit également nous fournir des conseils dans la gestion de notre bureau. A la Faculté de droit, nous n’avons pas appris à gérer une entreprise. Cependant, quand on opère seule, il faut s’occuper de la facturation, de ses feuilles de temps, du développement d’affaires, des commandes de fournitures…La mise en place d’une gestion systématique et ordonnée ou des astuces, sont d’un grand soutien.

Objectifs financiers et personnels : Mon coach doit m’orienter dans mes objectifs financiers et personnels. Si je suis solo aujourd’hui c’est parce que j’ai mis ma liberté et mon indépendance dans la liste de mes priorités. Cela a un coût et j’attends justement de mon coach qu’il m’aide à atteindre la balance. Les objectifs doivent être réalistes et établis en fonction du temps que je souhaite consacrer à mon travail. Le montant des honoraires peut aussi être déterminé en fonction de ces objectifs.

Carrière et personnalité : Je souhaite que mon coach soit mon conseiller de carrière et qu’il m’aide à déterminer ce que je ferai dans cinq ans. Je m’attends certes à ce qu’il me guide dans mes choix de clients et de mandats en fonction de mes compétences et expériences, mais surtout de ma personnalité.

Avant d’engager un coach, il faut faire ses vérifications diligentes pour identifier la personne qui partage les mêmes intérêts, styles et valeurs que nous. En l’absence de relation personnelle, je ne vois pas comment les résultats pourraient être concluants.

Membre du Barreau du Québec et du Barreau de Paris, Me Sandrine Pernod-Boulanger possède une expertise en droit commercial, propriété intellectuelle et droit des technologies.

Après avoir pratiqué pendant dix ans comme conseillère juridique au sein de compagnies et pour le compte de cabinets privés, elle a décidé de démarrer sa propre structure de consultant en agissant comme conseillère juridique pour plusieurs de ses clients.

Me Pernod-Boulanger intervient pour des starts-up innovantes ou des compagnies déjà établies qui souhaitent développer et protéger leurs intérêts et valoriser leurs actifs au Canada et à l’international.