Me Marc-André Blanchard quitte McCarthy Tétrault
Me Marc-André Blanchard quitte McCarthy Tétrault
Marc-André Blanchard, 50 ans, qui faisait partie de l’équipe de transition de Justin Trudeau à la suite des dernières élections fédérales remportées par les Libéraux, sera nommé incessamment ambassadeur du Canada aux Nations Unies, rapporte le Globe and Mail.

Me Blanchard entrera dans ses nouvelles fonctions en avril prochain, a appris Droit-inc. D’ici-là, le conseil d’administration de McCarthy Tétrault mettra en place un rigoureux processus pour lui trouver un successeur, comme il l’avait fait pour la nomination de Me Blanchard, en 2010.

À l’époque, celui qu’on surnomme MAB chez McCarthy, avait été choisi parmi une dizaine de prétendants.

Il avait dû passer un test psychologique, se déplacer à Toronto où des chasseurs de têtes l’avaient bombardé de questions pendant deux heures et demie, passer une entrevue de près de trois heures avec le conseil des associés du cabinet, puis repasser quelques semaines plus tard devant ce même conseil pour une dernière séance de torture.

«C'est un exercice fastidieux mais fascinant!» avait alors déclaré à l’auteur de ces lignes celui qui était devenu, à 44 ans, le plus jeune dirigeant d'un grand cabinet pancanadien et l'un des rares Québécois à occuper un tel poste.

Selon le Globe, Marc-André Blanchard a été choisi en raison de sa vaste expérience des affaires, de la politique et de ses liens étroits avec Justin Trudeau. Il est un habitué et un passionné de la politique, lui qui a été durant huit ans président du parti libéral du Québec et qui a conseillé personnellement plusieurs politiciens dont l’ancien chef libéral à Ottawa Michael Ignatieff.

Jean Charest, un ami personnel de Me Blanchard et son associé chez McCarthy, estime qu’il a toutes les compétences pour réussir dans son nouvel environnement, à savoir un bon jugement et la capacité de tisser des liens avec les gens.

De plus, selon l’ancien premier ministre du Québec, cette nomination envoie un message fort.

« L’image que le nouveau gouvernement veut envoyer est que le Canada sera beaucoup plus présent dans les forums internationaux qu’il ne l’a été dans les dernières années », a déclaré au Globe M. Charest.