Me Claire Brassard, associée au cabinet Cain Lamarre, présidente du Forum des femmes juristes et une des organisatrices de la formation
Me Claire Brassard, associée au cabinet Cain Lamarre, présidente du Forum des femmes juristes et une des organisatrices de la formation
Curieux de mieux connaître le travail des juges hors de la salle d’audience? Des questions sur l’influence des femmes dans la magistrature vous brûlent la langue? La conférence intitulée « Le travail des femmes juges au jour le jour » du 11 février prochain démystifiera tout cela pour vous.

L’honorable Suzanne Côté, juge à la Cour suprême du Canada, l’honorable Nicole Duval Hesler, juge de la Cour d’appel et juge en chef du Québec, ainsi que l’honorable Sophie Bourque, juge à la Cour supérieure du Québec, entre autres, y seront conférencières. Organisé par le Forum des femmes juristes de l’ABC-Québec, l’événement s’adresse notamment aux avocates désireuses d’en savoir plus sur le travail des femmes de la magistrature.

Me Claire Brassard, associée au cabinet Cain Lamarre, présidente du Forum des femmes juristes et une des organisatrices de la formation, souligne la générosité des conférencières. « Elles ont conscience d’être des modèles et sont sensibles à la cause des femmes. C’est pourquoi elles ont accepté de partager leur expérience afin de démystifier leur travail et d’inspirer d’autres femmes à viser le rôle de juge. » Il s’agit donc d’une occasion de faire la rencontre de juges dans un autre contexte que celui du tribunal.

La conférence sera divisée en deux parties. « Les juges feront d’abord chacune une courte présentation », précise Me Brassard. Par exemple, l’honorable Suzanne Côté parlera de son entrée à la Cour suprême du Canada, l’honorable Nicole Duval-Hesler traitera de son expérience comme juge en chef du Québec ainsi que de son rôle de gestionnaire, et l’honorable Sophie Bourque exposera son intégration à l’équipe en tant qu’ancienne criminaliste.

« La deuxième partie de la conférence nous permettra d’entrer dans la confidence », affirme Me Brassard. Les participantes seront assises par petits groupes auxquels se joindront les conférencières, selon une formule round robin. Les juges seront alors disponibles pour répondre aux questions des participantes.

« Pour ma part, confie Me Brassard, j’aimerais bien savoir si ces femmes juges sentent qu’elles sont perçues différemment de leurs collègues masculins par les justiciables, les avocats et les procureurs. » Et vous, quelles questions souhaitez-vous leur poser ?

Pour vous inscrire à la conférence, cliquez ici