Me Jean H. Gagnon a plus de 40 années d’expérience à titre d’avocat de négociateur, de médiateur et d’arbitre
Me Jean H. Gagnon a plus de 40 années d’expérience à titre d’avocat de négociateur, de médiateur et d’arbitre
L’une des clés du succès de toute médiation consiste dans les compétences et les habiletés de l’avocat(e) à (a) reconnaître les affaires pour lesquelles la médiation peut être un outil vraiment utile, (b) identifier le moment le plus propice pour entreprendre une médiation, (c) trouver et choisir une médiatrice, ou un médiateur, répondant bien aux besoins de son client et de son dossier, (d) bien se préparer, et bien préparer son client, à la médiation, et (e) guider, conseiller et assister son client tout au long de la médiation, et ce, jusqu’à son dénouement final.

Or, bien que, depuis plusieurs années maintenant, plusieurs organisations, autant publiques que privées, offrent de multiples formations portant sur la médiation (dont le nombre s’accroît d’année en année), il n’y en a presque aucune portant le développement des habiletés des avocat(e)s comme conseiller, guide et soutien de leurs client(e)s tout au long du processus de médiation.

Plus précisément, je n’ai pu en recenser qu’une seule traitant de ce sujet, soit le séminaire d’une journée intitulé « Regard sur les modes appropriés de règlement des différends : Comment bien accompagner son client en médiation? » offert par le Service de la formation continue du Barreau du Québec.

Cette situation est d’autant plus préoccupante que certaines personnes croient encore que les avocat(e)s n’ont pas vraiment leur place en médiation ce qui, selon mon expérience, est tout à fait inexact.

Les avocat(e)s ont un rôle fondamental à jouer en médiation, mais ce rôle est fort différent de leur rôle dans un procès ou un arbitrage, ce qui implique que les avocat(e)s doivent acquérir et développer (par formation et par expérience) les compétences et les habiletés qui leur permettront de bien comprendre leur rôle et de bien conseiller, guider et assister leurs clients en médiation.

Ce besoin de formation et de développement des habiletés et des compétences des professionnels qui conseillent et assistent des personnes et des entreprises en médiation (lesquelles sont aussi différentes de celles requises d’une médiatrice ou d’un médiateur) est d’ailleurs reconnu ailleurs, notamment aux États-Unis où l’International Mediation Institute, un important organisme de formation et de certification en médiation, a même mis en place une certification pour des « Mediation Advocates/Advisors ».

Maintenant que le nouveau Code de procédure civile est en vigueur, il me semble qu’il serait aujourd’hui tout à fait opportun pour les organismes offrant de la formation en PRD et en médiation de mettre en place, et d’offrir aux avocat(e)s, une formation portant spécifiquement sur leur rôle en médiation et leur permettant de développer les habiletés et les compétences qui leur permettront de pouvoir vraiment conseiller, guider et assister leurs clients.

Qu’en pensez-vous?

Jean

Bio

Avec 40 années d’expérience à titre d’avocat de négociateur, de médiateur et d’arbitre, Jean H. Gagnon est aussi l’un des pionniers du droit de la franchise au Canada. Il est également l’auteur de nombreux articles sur les moyens non judiciaires de prévention et de règlement des différends. Il est accrédité par l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec, par l’Institut de médiation et d’arbitrage du Canada, et par le Barreau du Québec.

Site internet: http://jeanhgagnon.com