Me Marie Henein
Me Marie Henein
Canadaland a mené l’enquête : le fils de l’honorable William Horkins, le juge qui a acquitté Jian Ghomeshi il y a quelques jours, travaillerait pour le frère de l’avocate de Ghomeshi, Me Marie Henein.

Ainsi que nous le précisions début février sur Droit-inc, son frère Me Peter Henein est également avocat, et associé chez Cassels Brock. Me Chris Horkins, fils du juge, est aussi un avocat de Cassels Brock (vous suivez toujours ?). Selon un associé cité anonymement par Canadaland, Chris Horkins travaillerait « avec et pour » le frère de l’avocate Marie Henein.

Le journal en ligne rappelle alors le lien d’influence qui peut exister entre un associé et un jeune avocat, l’associé ayant un rôle à jouer dans la carrière et le futur au sein du cabinet de l’avocat qui débute. Les deux hommes auraient travaillé ensemble sur au moins un cas.

Pas de conflit d’intérêt

Me Chris Horkins, fils du juge
Me Chris Horkins, fils du juge
La plupart des criminalistes interrogés par Canadaland ont déclaré que le lien de relation résultant de la collaboration professionnelle entre Chris Horkins et Peter Henein ne contribuait pas à rapprocher suffisamment l’avocate de Ghomeshi et le juge pour qu’on puisse parler d’un conflit d’intérêt.

L’un d’entre eux, qui a préféré rester anonyme, estime cependant que ce type de conflits se présente fréquemment au Tribunal. Et si ceux-ci ne posent généralement pas de problèmes majeurs, les juges se désistant le cas échéant ou le lien de relation étant trop ténu pour entraver la neutralité de la décision, il arrive que certains liens questionnent. « Lorsque vous avez une situation où la justice elle-même pourrait être prise dans un conflit (...) la neutralité doit être absolue ».