Question:

Bonjour Monsieur Arcand,

Je suis présentement en stage dans un grand bureau et je devrai décider prochainement dans quel secteur j’aimerais pratiquer. Je suis vraiment embêté et je me demande si ce choix est définitif ou bien si l’on peut changer plus tard ?

Réponse:

Cher lecteur,

Je commencerai en vous rassurant, le choix du domaine de pratique d’un avocat n’est jamais définitif. J’ai vu des juristes passer du litige au droit transactionnel après 20 ans passés à arpenter les couloirs du palais. Ce n’est pas courant après tant d’années et ça demande beaucoup d’humilité financière mais c’est toujours possible de le faire.

Ceci étant dit, s’il fallait trouver un aspect négatif au fait de commencer sa carrière au sein d’un grand cabinet comparativement à un plus petit, ce serait probablement le fait de devoir se spécialiser très rapidement.

La situation que vous vivez ne se voit pratiquement pas en petit cabinet. Les jeunes juristes sont souvent appelés à passer du litige au droit des affaires en fonction des mandats qui entrent et ce n’est que plus tard qu’ils seront appelés à faire un choix. Il est aussi possible qu’il n’y ait pas de choix à faire mais que l’orientation choisie soit dictée par le volume des mandats reçus dans tel ou tel domaine. Il n’y a rien de parfait en ce bas monde…

Est-ce que vous devez être stressé à l’approche de la prise de cette décision ? Je ne crois pas. Dans le cadre de votre stage, vous aurez probablement été impliqué dans les différents secteurs alors vous aurez une vague idée de ce qui vous attend si vous les choisissez.

Est-ce que cette vague idée est suffisante ? Non. Vous devez identifier deux ou trois secteurs qui vous intéressent et par la suite, dans une perspective à long terme, faire votre vérification diligente. Quelles sont les étapes de cette vérification ?

1-Regardez le volume de travail des avocats du secteur. C’est bien beau vouloir faire du financement mais si le bureau n’a pas de mandat, ils ne vous garderont pas à la fin de votre stage.

2-Apprenez à connaître les leaders de ces secteurs. Ce sont eux qui amènent les dossiers mais plus important encore, ce sont eux qui dictent la dynamique à l’intérieur de l’équipe. Avez-vous une personnalité qui peut fonctionner avec la leur?

3-Regardez l’organigramme du secteur. Quel est le ratio associé / salarié ? Combien y a-t-il de jeunes qui sont à trois ans ou moins de vous ? Ils seront vos futurs collègues mais aussi votre compétition à l’interne.

4-Comment se positionne votre cabinet sur la scène montréalaise et nationale dans ces domaines de pratique? Ce n’est pas toujours facile d’avoir l’heure juste à l’interne alors demandez à vos confrères d’université de vérifier la perception de leur cabinet sur le vôtre dans les secteurs qui vous intéressent.

5-Et finalement essayez d’obtenir une rencontre avec les responsables des secteurs qui vous intéressent et faites leur un résumé de votre vérification. Ils pourront valider les informations que vous aurez obtenues mais en plus, ils seront sûrement impressionnés du sérieux que vous démontrez dans la prise de cette décision.

Voilà, la méthode n’est pas parfaite et ne s’applique pas à tous alors il est probable que vous ayez à faire des ajustements en fonction de votre réalité.

Je termine en vous répétant qu’il faut que vous fassiez cette vérification pour deux ou trois secteurs qui vous intéressent. Ne faites pas l’erreur d’aller dans un domaine qui ne vous intéresse pas pour l’unique raison que les opportunités y sont meilleures, vous le regretteriez à court sinon à moyen terme.

Bonne chance dans votre réflexion et bonne semaine.


La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.