Question:

Bonjour M. Arcand,

Je n’ai pas l’impression de bien performer en entrevue car je reçois des convocations mais je suis habituellement déçu du résultat. N’ayant que peu de feedback, je me demande si je me plante parce que je fais des erreurs ou si mon profil n’est pas ce qui est recherché. Est-ce possible de le savoir ? Si non, quelles sont les erreurs à éviter en entrevue ? Merci.

Réponse:

Cher lecteur,

Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Pierre Arcand, recruteur juridique, répond à vos questions
Premièrement il est impossible de savoir avec certitude quelles sont les raisons de vos non sélections à répétitions. Vous pouvez toujours appeler pour un suivi et demander un feedback honnête mais dans les faits, les employeurs vont habituellement rester polis et ne vous diront pas par exemple que votre attitude était déplaisante ou que vous avez mal répondu aux questions.

Ils utiliseront un point faible de votre profil et vous diront que votre expérience était insuffisante dans ce domaine. Ce n’est jamais plaisant de dire à un candidat qu’il n’est pas retenu et on ne veut pas frapper un gars qui a un genou au sol.

Il est donc naturel qu’ils fassent en sorte de minimiser vos travers et ménager votre susceptibilité. Pas très formatif comme processus j’en conviens mais ce n’est pas leur rôle, ils sont là pour engager et faire avancer leur entreprise.

D’un autre côté, à titre de recruteur et donc de tiers relativement indépendant, il nous est plus facile de passer des remarques constructives auprès des candidats. Nous avons par ailleurs tout intérêt à le faire si on envisage éventuellement de proposer le même candidat à un autre client.

De plus l’employeur actuel n’aura pas la même réserve s’il fait ses commentaires au recruteur en comparaison à des commentaires adressés directement au candidat. Ce qui a pour conséquence que vous avez de meilleures chances que les vraies raisons vous soient acheminées, du moins en partie.

Voilà pour l’aspect feedback de votre question. En ce qui concerne les erreurs à éviter, voici une liste de ce qu’il faut surveiller. Il s’agit essentiellement d’indices qui peuvent laisser croire que vous manquez de jugement.

1- Politesse et savoir vivre : Soyez ponctuel. Soyez poli autant avec la réceptionniste que ceux qui vous voient en entrevue. Dites bonjour et merci. Attendez qu’on vous indique quel siège prendre. Ne mâcher pas de gomme. Attendez que vous offre à boire avant de vous servir dans le pichet, à la limite demandez si vous pouvez vous servir.

2- Propreté, élégance et réserve : Soyez rasé, coiffé, maquillé avec réserve. Soyez bien vêtu mais assez sombrement. Pour les filles pas de minijupe, robe soleil ou décolleté plongeant, pour les gars porter une cravate de préférence agencée au reste de votre habillement, pas de chemise fripée, ni des souliers trop usés ou sales. Parfum OK mais discret svp.

3- Le stress : Être trop ou pas assez stressé peut vous jouer des tours. Oui c’est difficile de contrôler votre nervosité mais pratiquez-vous, trouvez des trucs, faites le nécessaire parce que vous passez une entrevue pour un poste de juriste. Vous devriez être apte à gérer le stress. D’un autre côté, être trop relax peut aussi vous jouer des tours. Ce n’est pas toujours bon de donner l’impression que vous êtes au dessus de vos affaires et qu’il est évident que vous pouvez faire le travail à partir du jour 1. La modération a bien meilleur goût… ce n’est pas uniquement vrai pour l’alcool.

4- L’argent : N’en parlez en pas avant que l’employeur aborde le sujet, s’il vous demande un chiffre, référez-vous à ce que vous gagniez précédemment en y apportant les nuances nécessaires. Lui renvoyer la balle en lui demandant ce qu’il a en tête peut être une stratégie surtout s’il s’agit d’une grande entreprise.

Elles ont des échelles de salaires et des principes d’équité à préserver alors vous pouvez demander, toujours en réponse à une question sur le sujet et jamais de votre propre initiative, quelles sont les balises de l’échelle salariale pour ce poste. Il est aussi habile de simplement préciser que le poste vous intéresse et que la rémunération est secondaire… par contre vous devinez facilement le risque associé à une telle stratégie.

5- Être prêt : Connaissez votre CV, connaissez la description de tâches, connaissez l’entreprise et si possible les gens que vous rencontrez. Surtout connaissez vos lacunes par rapport au poste et soyez prêt à répondre aux questions regardant lesdites lacunes. Pratiquez-vous avec un ami qui peut jouer le rôle du méchant… Donnez-lui votre cv et la description du poste et demandez-lui de vous rentrer dedans…

J’arrête ici car il s’agit des plus importants écueils à éviter même s’il y en a beaucoup d’autres qui varient en fonction de votre personnalité et des circonstances applicables. Ceci dit, vous pouvez « googleler » erreurs et entrevue… Vous aurez de la lecture pour la soirée et même plus.

Bonne semaine à tous.

La Question au Recruteur

Chaque semaine, le recruteur juridique Pierre Arcand répond à une question posée par vous, chers lecteurs.

La Question au Recruteur de la semaine est choisie parmi toutes celles reçues sur le site. Toutes les questions sont bonnes pour autant qu’elles concernent votre carrière de juriste.

Sur l'auteur

Pierre Arcand s'est spécialisé en recrutement juridique après avoir pratiqué le droit pendant une douzaine d'années. Ayant été associé au sein de cabinets boutiques ainsi que d'un important cabinet de Montréal, il connaît bien la communauté juridique et les enjeux reliés à la pratique du droit tant en cabinet qu'en entreprise. Arcand et Associés, une entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres et de professionnels, a été fondée en 1999. Pierre Arcand et son équipe apporte un soutien professionnel tant aux entreprises qu'aux cabinets qui cherchent à recruter les meilleurs candidats disponibles.