Me Pierre Audet
Me Pierre Audet
Avec 30 ans d'expérience en droit immobilier, Me Pierre Audet est devenu une référence dans le domaine. Avocat autant en matière transactionnelle qu'en litiges, il a pour mandats de représenter des propriétaires, des promoteurs et des gestionnaires immobiliers.

Diplômé de l'Université de Montréal, Me Audet a été reçu comme membre du Barreau en 1981. Il est souvent appelé à agir comme conférencier à l'Association du Barreau canadien (ABC), au Barreau du Québec et à l'Université McGill. De 2005 à 2007 et de 2012 à 2014, il était président du comité exécutif de la Section de droit immobilier de l'ABC, section Québec; il est toujours membre du comité exécutif.

Auparavant associé chez Fraser Milner Casgrain (aujourd'hui Dentons), il a fondé en 2004 le cabinet Audet Williams. Enfin, depuis 2003, il siège comme membre du Conseil de discipline au Barreau du Québec.

Me Gabrielle Thibaudeau
Me Gabrielle Thibaudeau
Concentrant sa pratique en litige immobilier, Me Gabrielle Thibaudeau agit quant à elle principalement en matière de recours en passation de titre et en litiges relatifs aux transactions immobilières. Elle a régulièrement à représenter des bailleurs commerciaux, dans des dossiers de faillite et d'insolvabilité.

Diplômée de la Faculté de droit de l'Université de Montréal en 2009, Me Thibaudeau a commencé sa carrière au cabinet Audet Williams, auprès de Me Audet, après avoir fait son stage dans un cabinet spécialisé en litige immobilier.

Me Adèle Poirier
Me Adèle Poirier
Elle aussi anciennement chez Audet Williams, Me Adèle Poirier est diplômée de l'Université de Montréal. Après avoir complété ses études de droit, en 2011, elle a été admise au Barreau du Québec en janvier 2013, après avoir complété son stage au cabinet Donati Maisonneuve. Ses domaines de pratique comprennent le droit immobilier, la faillite et l'insolvabilité et le litige bancaire et commercial.

Me Poirier s'est jointe à Audet Williams en 2013, avant de faire le saut chez Langlois au début du mois d'octobre 2013, comme ses deux collègues. Ce sont la réputation du cabinet et le désir de travailler dans cette équipe soudée qui l'ont convaincue de rejoindre Langlois.