Me Jean H. Gagnon a plus de 40 années d’expérience à titre d’avocat de négociateur, de médiateur et d’arbitre
Me Jean H. Gagnon a plus de 40 années d’expérience à titre d’avocat de négociateur, de médiateur et d’arbitre
En ce début d’une nouvelle année, je tiens à vous souhaiter une excellente année 2017 qui, je l’espère, vous apportera santé, bonheur, amour et plein d’opportunités de réaliser vos vœux les plus chers.

J’espère aussi que cette année vous permettra d’expérimenter des moyens non judiciaires, telle la médiation, afin de vous aider à trouver pour vos clients des solutions satisfaisantes à leurs différends et litiges.

Je reviens aujourd’hui sur un sujet qui me tient à cœur : les qualités fondamentales qui distinguent les excellentes médiatrices et les excellents médiateurs.

Évidemment, comme toute autre profession (puisque la médiation est une véritable profession), toute médiatrice ou tout médiateur doit d’abord (i) suivre et compléter une formation professionnelle adéquate et suffisante (d’au moins plusieurs centaines, voire de quelques milliers, d’heures), (ii) continuer à se former de manière constante et sans relâche (puisque la médiation évolue constamment et fait appel à de nombreuses sciences humaines), et (iii) acquérir de l’expérience tout en apprenant de celle-ci (l’expérience étant une grande source d’apprentissage lorsque l’on fait les efforts d’en tirer des leçons).

Ceci est la base pour toute médiatrice ou tout médiateur, mais ne suffit pas à devenir une excellente médiatrice ou un excellent médiateur.

La médiation n’est pas seulement une question de « savoir », mais, et encore plus, une question d’« être ». Une excellente médiatrice ou un excellent médiateur doit donc aussi posséder des qualités propres à l’exercice de cette profession.

Qu’est-ce qu’un grand médiateur?

Dans l’excellent ouvrage intitulé « D’accord! Négociation / médiation au 21ème siècle » édité à la fin 2016 par la Chambre de commerce internationale sous la plume de Me Thierry Garby, un grand avocat et médiateur parisien, une section intitulée « Qu’est-ce qu’un grand médiateur? » commence par l’introduction suivante :

« Quelques rares personnes à travers le monde ont la réputation d’être de grands médiateurs. À quoi doivent-ils cette réputation? À mon sens, un grand médiateur se caractérise à la fois par des qualités personnelles et par des connaissances techniques en matière de négociation et de médiation ».

Voici donc, selon cet ouvrage, les qualités personnelles qui caractérisent les « grands médiateurs » :
  • L’humilité
  • La capacité d’écoute
  • Le non-jugement
  • La patience
  • La ténacité
  • La modestie

Tout en étant tout à fait d’accord avec l’auteur de cet ouvrage, j’y ajouterais les suivantes :
  • La capacité de maintenir, pendant toute la médiation, une attention pleine et entière aux participant(e)s à la médiation et pleinement conscient de la progression de leurs échanges (ce qui, pour la plupart, est extrêmement difficile à maintenir)
  • Un optimisme certain, mais réaliste
  • Le sens de la préparation et de l’organisation
  • Une éthique sans faille (sur le plan de l’éthique et de la déontologie, un excellent médiateur doit être « plus blanc que neige »)
  • La capacité de faire face à une certaine solitude (puisque, dans une bonne mesure, la médiation est une profession solitaire)
  • La capacité de se remettre constamment en question (puisque chaque médiation comporte son lot de particularités et qu’aucune réponse n’est adéquate dans toutes les situations).

Des qualités humaines

Ainsi, au-delà de la formation, de l’apprentissage et de l’expérience, toute médiatrice ou tout médiateur soucieux d’exceller dans cette profession doit développer des qualités humaines et professionnelles qui lui sont nécessaires pour bien guider (un peu à la manière d’un sherpa dans les hautes montagnes himalayennes) les participant(e)s à chaque médiation, ainsi que leurs avocat(e)s et autres conseillers, dans leur recherche d’une voie qui leur permettra de trouver elles-mêmes une solution (qui sera celle des parties et non celle du médiateur) à leurs différends.

Pour celles et ceux d’entre vous qui sont des médiatrices et des médiateurs, je vous souhaite, pour 2017, d’acquérir ou de développer ces qualités afin de mieux répondre aux besoins et aux attentes de celles et de ceux qui font appel à vous et, pour celles et ceux d’entre vous qui ont à faire appel aux services de médiatrices et de médiateurs, de rencontrer sur votre chemin des médiatrices et des médiateurs possédant ces qualités.

Je vous invite à me contacter (par courrier électronique à jhgagnon à jeanhgagnon.com ou par téléphone au 514.931.2602) pour toute question ou tout commentaire.

Jean