Me Claudia P. Prémont, la bâtonnière du Québec
Me Claudia P. Prémont, la bâtonnière du Québec
Chaque année commence traditionnellement avec son lot de bonnes résolutions. Droit-inc vous a demandé quelles étaient les vôtres! Voici les réponses que nous avons obtenues :

Me Claudia P. Prémont, la bâtonnière du Québec, :
Soutenir l’innovation

En cette année 2017 que je souhaite marquée par le renouveau, ma principale résolution comme bâtonnière du Québec est de maintenir ma ferveur et mon engagement à mettre en œuvre le changement de culture judiciaire induit par le Code de procédure civile et à soutenir sans faille l’innovation au sein de la profession afin de rendre le Barreau du Québec toujours plus pertinent et plus performant au service de la population et des membres. Je souhaite une excellente année 2017 à tous!

Me Cynthia Brunet, Langlois
Vers plus d’équilibre

Me Cynthia Brunet, Langlois
Me Cynthia Brunet, Langlois
Comme je suis arrivée au sein de l’équipe Litige de Langlois Avocats à l’automne dernier et que j’ai eu quelques mois pour prendre le pouls et m’y intégrer, le début de la nouvelle année m’inspire deux résolutions essentielles pour 2017 – et pour la suite de ma carrière !

Mes deux résolutions se résument en un mot : ÉQUILIBRE !

1- Apprendre à gérer mon temps et mes priorités professionnelles :

Ça peut sembler évident à première vue, mais les résolutions les plus simples sont souvent les plus difficiles à respecter. L’arrivée dans un nouveau cabinet implique une réorganisation de son temps en fonction des besoins des avocats avec lesquels on travaille. Il faut s’adapter au style de chacun et en fonction de la complexité des dossiers pour évaluer le temps qu’il faudra investir pour chacune des tâches confiées.

Il faut également apprendre à gérer ses priorités professionnelles puisque les occasions de bénévolat, de réseautage et d’engagement social peuvent rapidement s’accumuler et surcharger l’horaire…

2- Maintenir une saine conciliation travail-famille-vie personnelle

Voilà une résolution qui manque de nouveauté, mais qui est toujours d’actualité et qui touche tout le monde – que l’on ait des enfants ou pas. On le sait, vanter la conciliation, c’est facile à faire, mais plus difficile à mettre en pratique. Pour ma part, je m’assure de respecter mes engagements, que ceux-ci aient été pris envers des collègues de travail ou envers des membres de ma famille. Cela implique qu’il faut parfois apprendre à dire non… malgré la crainte de décevoir.

Me Jessy Héroux , Woods
Aller à la cour

Me Jessy Héroux , Woods
Me Jessy Héroux , Woods
1 - Être en salle de cour le plus possible, et entreprendre un maximum de défis professionnels en prenant en charge de gros dossiers avec une charge de travail très élevée.

2- Plus personnellement, être capable de voir mes amis sur une base régulière car le litige est un domaine de droit très prenant. J’aimerais également me remettre au théâtre et m’impliquer dans la Chambre de commerce LGBT du Québec.

Me Victoria Lemieux-Brown, Langlois :
S’impliquer au maximum

Me Victoria Lemieux-Brown, Langlois
Me Victoria Lemieux-Brown, Langlois
- Rédiger davantage d’articles juridiques afin d’approfondir mes connaissances, promouvoir les compétences du cabinet et me tenir à l’affût des différents courants jurisprudentiels dans les domaines du droit disciplinaire et professionnel, des actions collectives et du litige commercial;

- Donner des conférences avec des avocats seniors toujours dans le but d’assurer une bonne visibilité au cabinet et d’exceller dans les domaines du droit qui me passionnent afin de devenir une référence en la matière

- M’impliquer dans un conseil d’administration, car rien de mieux que l’implication sociale pour développer un réseau de contacts et donner au suivant dans la communauté;

- Devenir une personne de référence dans mon cabinet auprès des étudiants et stagiaires afin d’assurer leur développement professionnel et un milieu de travail convivial;

- Réaliser de beaux défis professionnels chez Langlois et continuer à rendre le travail de la meilleure qualité qui soit à mes mentors et en bout de compte, à nos clients afin de maintenir et faire grandir la réputation du cabinet au Québec.

Me Vincent Bergeron, ROBIC :
Mieux utiliser les outils technologiques

Me Vincent Bergeron, ROBIC
Me Vincent Bergeron, ROBIC
« L’une de mes résolutions, qui devrait être prise par tous les avocats, est de mieux tirer profit des outils technologiques à ma disposition, éviter de s'éparpiller face à la multiplicité des façons de communiquer, pour me recentrer notamment sur le service conseil auprès du client. Entre les courriels, LinkedIn, Twitter, Facebook, il est facile de perdre du temps. Pour être plus efficace, il ne faut pas se laisser distraire, et prévoir des périodes dans la journée, des blocs de temps, consacrés à ces outils, et d’autres où notre cerveau est à l’oeuvre à 100%. Être interrompu chaque minute, chaque seconde, par des messages entrants, ça peut être un peu stressant, voire “débilisant” pour la pratique. »

Me Marie-Hélène Giroux, criminaliste chez Monterosso Giroux Avocats
Organisation

Me Marie-Hélène Giroux, criminaliste chez Monterosso Giroux Avocat
Me Marie-Hélène Giroux, criminaliste chez Monterosso Giroux Avocat
2017 est l’année de l’ordre : plus d’organisation, plus de développement de clientèle. La priorité est toujours la même : bien servir le client. Nous entreprenons toujours beaucoup de démarches pour les satisfaire. À titre plus personnel, je vais profiter de mes 50 ans! La conciliation travail-famille est une priorité même à cet âge!

Me Léanie Cardinal, Woods
Se poser les bonnes questions

Me Léanie Cardinal, Woods
Me Léanie Cardinal, Woods
Ma résolution - qui n’est pas vraiment une résolution mais plutôt la façon dont j’essaie de vivre ma vie tous les jours et toutes les années - est de toujours m’écouter. Il est important de se remettre en question régulièrement et de se demander « est-ce que je veux être là où je suis en ce moment? ». Faire le plus de rétrospections possibles permet de ne pas vivre en se disant que la vie nous passe sous le nez sans que l’on s’en rende compte!

Me Caroline Desrosiers, CD Legal
Déconnexion et formation

Me Caroline Desrosiers, CD Legal
Me Caroline Desrosiers, CD Legal
Ma résolution du Nouvel an est de prendre davantage de temps libre pour réfléchir (et déconnecter!), c’est d’ailleurs de cette manière que les meilleures idées sont nées à travers le temps! Je veux également prendre davantage le temps pour mentionner à mes collègues l’importance de leur travail et mon appréciation de celui-ci. Enfin, je souhaite suivre davantage de formation, et aussi en donner davantage : la formation est ce qui fait de chacun de nous de meilleurs juristes à chaque jour!

Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions pour 2017?